Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Nouveautés
Now in FSD's New Events :
La Guerre du Graal est parmi nous !


Previously in FSD's New Events :
Les couronnes pleuvaient, mais tout ça est révolu !

La dernière mise à jour apporte beaucoup de choses pour tout le monde, donc n'hésitez pas à retourner voir ce message : www

Vous voulez acquérir des biens précieux ? C'est par là : www
Derniers sujets
» MISE AU POINT
Mar 9 Mai - 16:49 par Ruler

» Fairy Tail : The New Darkness
Jeu 20 Avr - 16:27 par Invité

» Behind The Story
Dim 16 Avr - 14:24 par Invité

» Tsuki's World
Sam 8 Avr - 19:54 par Invité

» La rencontre de Brynhildr et Ozymandias
Mar 28 Mar - 22:27 par Kuroshi Osman

» PASSER UN CONTRAT AVEC FATE/SD ?
Mer 15 Mar - 17:32 par Invité

» JUST MARRIED
Lun 6 Mar - 19:46 par Invité

» CHRONOSREP
Mer 1 Mar - 23:28 par Invité

» Peek A Boo
Lun 27 Fév - 16:12 par Invité


~{ La banalité d'une matinée. ft. (Sofia)/Kham
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...

Allez viens ♪
Mangeons une tarte à la mirabelle !

Chandra Osman • C'est le professeur qui aime la cannelle, il est peut-être corruptible.

Résumé du post • Un début de cours, y'a des élèves qui dorment et d'autres non.






Sofia Sforza • La directrice de l'Atlas. Elle est peut-être corruptible, mais sûrement moins que Chandra.


❝ Here comes the story ❞

Tu arrives à neuf heures tapantes. L'heure du début de ton cours. Pas de retard, pas d'avance. Sinon, ça aurait perturbé ton emploi du temps réglé comme du papier à musique. Les élèves de ton cours savent qu'il faut être à l'heure, et que tu ne tolères pas les retardataires. S'ils veulent vraimennt apprendre de toi, il doivent avant tout apprendre d'eux – et ça sous-entend « ne pas être en retard ». Surtout que, pour une fois, tu ne vas pas leur parler des runes que tu as appris auprès d'un héros, quand bien même tu sois toujours aussi fier d'expliquer ce que Lancer t'a appris.

Du coup, tu leur parles de ton principe d'interversion. Connaître assez bien deux choses, deux concepts, deux principes, et pouvoir les inverser au moment opportun. Et ça tombe parfaitement bien, tes forces et tes faiblesses, tu n'as plus besoin de les étudier tant tu les maîtrises. Tu sais dans quel domaine tu excelles ou tu foires. Ce qui est, relativement pratique. Ce n'est pas assez pour te donner une deuxième vie – tu ne peux pas décider d'inverser la mort et la vie puisque tu ne connais pas (encore) la mort, mais c'est un progrès vers cette vie plus longue, qui te donnera l'occasion d'invoquer le héros de tes légendes.

Tu te perds dans des détails, sans pour autant parler de la vie et de la mort, puisque c'est actuellement impossible pour toi, tu n'as pas l'intention d'entrer dans le vif du sujet. Tu remarques que certains t'écoutent, d'autres moins. Comme dans n'importe quelle école. Tu n'aurais jamais cru devenir professeur, cependant. Ton destin te prédestinait à reprendre le temple, mais ton arrivée en Egypte en a décidé autrement – simplement parce que tu t'es souvenu qu'une des écoles était dans le coin, sinon, tu aurais suivi cette fameuse destinée.

Cependant, tu n'es pas un tyran, donc tu accordes une petite pause à tes élèves le temps d'aller te chercher un café. Toi aussi, tu as besoin de souffler, et parler des heures sans boire quelque chose te vaudrait sûrement un beau mal de gorge, la dose de caféine est donc nécessaire. Tu n'y es pas autant addict qu'à la cannelle, mais c'est tout de même important pour toi, surtout lorsque tu as des examens à corriger. En y pensant, tu avais fait faire une petite interro, il y a quelques jours, histoire de voir ceux qui suivent réellement et ceux qui devront à coup sûr te revoir l'an prochain. Il va falloir que tu leur rendes, et ça ne va pas faire que des heureux. Tant pis. On sème ce qu'on récolte, n'est-ce pas ?

De retour dans la salle deux minutes avant la reprise de ton cours, tu sors les copies et tu les poses sur ton bureau. Ça risque de prendre l'autre moitié de la matinée pour expliquer ce qui n'allait pas et ce qui allait. Ce à quoi tu t'affaires lorsque tu les autorises à entrer à nouveau. Notamment certaines choses basiques mais que certaines personnes n'arrivent décidément pas à assimiler.

Si vous n'êtes pas en mesure de comprendre que le principe de base de la thaumaturgie est, en plus de l'étude de celle-ci, le fait qu'il faille donner une contrepartie pour recevoir, vous n'arriverez pas à grand chose. Surtout dans une guerre. La contrepartie que vous donnerez lorsque vous participerez à l'une d'entre elles, c'est la perte de votre innocence, votre changement de point de vue concernant les autres, vous concernant. Une part de vous se perdra irrémédiablement pour accomplir votre vœu. Et si vous ne pouvez pas le saisir, c'est tout simplement que vous n'êtes pas prêts.

Et toi, tu as beau être au courant de tout ça, avoir vu tout ça, tu ne l'assumes pas non plus. Pas pour l'instant. Pourtant, il le faudra bien un jour où l'autre, tu ne trimbales pas cette précieuse lampe pour rien.


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Oda Nobunaga
Vœu pour le Saint-Graal :
Participation aux Guerres: 1 fois (Contexte)
Gold Archer





 Une journée banale

Une torpeur...

Elle se réveilla, avachie sur sa chaise devant son bureau bourré de paperasse. Quand s'était-elle échappée de la réalité pour se donner dans les bras de Morphée ? Elle n'en avait plus aucun souvenir, sa maladie de conception avait encore frappé. Elle soupira, elle détestait devoir perdre contre de sa propre vie comme cela sans pouvoir ne serais-ce que de tenter quelque chose contre cela. Et pourtant, malgré tout, elle se savait chanceuse de sa condition unique en son genre. Depuis la dernière guerre, après l'avoir gagné, son vœu lui avait permit d'acquérir un simili d'éternité. Elle aurait du mourir, et pourtant, elle était là sans avoir à se soucier de son lendemain. Et sa narcolepsie s'était nettement diminuée bien qu'elle en faisait encore les frais en cet instant.

Elle qui avait prévu de s'adonner à l'observation des cours qui se donnaient au sein de son académie, se retrouvait à devoir clairement abréger ses plans. A défaut de profiter pleinement de sa mâtiné pour répondre à la tâche, elle allait se servir de la seconde moitié pour rendre une visite au professeur Osman. Elle avait connu son père durant les précédentes guerres, à vrai dire, il y avait peu de membre de famille connue qu'elle ne conaissait pas personnellement depuis ses vingts dernières années. Elle l'avait recruté sans hésité car elle conaissait le passé glorieux qui se trainait derrière le nom des Osman. Et le digne successeur de ce clan ne pouvait qu'être semblable à son prédécesseur ayant gagné la seconde Guerre du Graal.  C'était une valeur ajoutée de l'avoir dans son établissement, avec cela, elle était certaine de pouvoir former un maximum de bon élève afin de révéler leurs talents latents.

Foulant les couloirs de l'académie, celle-ci se retrouvait bien calme tandis que les élèves venaient à peine de pénétrer dans les salles. Elle aimait Atlas, c'était une autre fonction qui s'ajoutait à celle de chef de famille. Elle qui avait la hantise d'être reléguée à simple objet de parade aimait se retrouver avec des grandes responsabilités entre les mains. Cela l'aidait à se rassurer quant à sa position au sein même du monde. En quelque sorte, elle possédait cette manie de se leurrer quant à sa condition. Elle qui avait tout gagné dans sa vie avait pourtant toujours peur d'être oubliée. Elle n'avait pourtant pas d'ambition personnelle, simplement la volonté d'exister et de faire profiter de son existence un maximum de gens qu'importe les méthodes employées.

Elle se retrouva alors devant la salle E108, celle où devait se situer normalement le cour du professeur Osman. Elle n'avait encore réellement jamais échangé de discutions, de moment avec lui. Elle le conaissait que de par son entretien et son profil, rien d'autre. Pénétrant à l'intérieur de la salle après avoir décliné sa présence en toquant sur la porte, les élèves marquèrent une légère pause avant de se lever afin de la saluer. Apparemment, elle venait de débarquer à un moment précis, comme une cerise sur le gâteau.

- Bonjour, assaillez vous. Je suis simplement venue observer votre cour monsieur Osman. J'espère que cela ne vous dérangera pas plus que cela.


Puis, elle vint prendre position sur un siège vide à l'extrémité des lieux afin de pleinement contempler les élèves ainsi que le cour. Ils étaient nerveux par sa simple présence, était-elle aussi intimidante ? Elle se contenta de lâcher un sourire aux regards un peu trop insistant pour tenter de détendre l’atmosphère en attendant la fin du cour. L'idée d'en apprendre plus sur ce professeur l'avait intrigué. Elle avait passé la nuit à lessiver sa paperasse, elle avait encore du temps devant elle. Elle qui pouvait tomber dans un sommeil profond d'une minute à l'autre se devait de profiter de chaque moment de conscience.

- Continuez je vous prie.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...

Allez viens ♪
Mangeons une tarte à la mirabelle !

Chandra Osman • C'est le professeur qui aime la cannelle, il est peut-être corruptible.

Résumé du post • Une fin de cours, y'a des stressés, et d'autres non.






Sofia Sforza • La directrice de l'Atlas. Elle est peut-être corruptible, mais sûrement moins que Chandra.


❝ Here comes the story ❞

À peine tu finis ta phrase qu'un bruit résonne dans le petit amphithéâtre – les grandes salles c'est pas ton genre. Tout le monde, toi y compris, se retourne à l'entente de ces coups marqués. Et l'arrivée de la directrice te surprend tout autant que tes élèves. Elle aurait du venir deux minutes plus tôt, elle aurait pu donner son avis sur le sujet, mais tant pis, tu ne vas pas l'interroger. Même si, un autre bruit plus bref fait aussi son apparition. Ta langue claquée contre ton palais, dans le micro. Puis, tu adresses un sourire amical à Sofia.

Allez-y, Madame la Directrice. Vous ne nous dérangez pas du tout, nous allions reprendre sur un point important.

Plus hypocrite, tu meurs. Bien sûr que si, tu étais dérangé. Ton planning vient d'être chamboulé, et ça te met une pression monstrueuse. Lentement, tu t'installes à ton bureau en reprenant quelques secondes la lecture de tes copies, pour savoir où tu en étais. Le plus dur est de te reprendre et de paraître impassible, même face à ce qui te fait stresser. Tu es passé maître dans le domaine, cela va de soi, vu le nombre de fois où tu as été confronté à des imprévus. Cependant, ça ne te plaît toujours pas, et tu crains toujours de louper ce que tu fais, lorsque l'on change une note sur ce fameux papier à musique.

Donc nous disions... La thaumaturgie n'est pas quelque chose que vous devez prendre à la légère. Il ne faut pas quelques jours seulement pour réussir à utiliser pleinement votre domaine, même si c'est votre domaine de prédilection. Vous devez vous y entraîner tous les jours, afin de voir de réels progrès. C'est de cette manière que la plupart de familles de mages ont vu le jour.

Tu marques une pause en passant une main dans tes cheveux. La Sforza n'est pas partie, et tu penses qu'elle n'a pas l'intention de le faire. Ce qui n'est pas plus mal, désormais – sinon ça te perturberait encore. Tu continues ton cours jusqu'à ce que ton temps limite se termine. À ce moment, tu te relèves en tapotant la pile de feuilles devant toi.

Venez récupérer vos copies avant de partir. Et bonne journée à vous, même à ceux qui n'ont pas eu les résultats escomptés.

Jusqu'à la fin, tu discutes avec certains élèves qui viennent te parler, d'autres se contentent juste de prendre leur examen et de partir. Même si ce n'est qu'à titre indicatif, c'est de cette façon que tu vois ceux qui s'appliquent et ceux qui ne tiendraient pas un seul combat. Certains sont très en avance sur leur âge, d'autres beaucoup moins, mais tu ne peux t'empêcher de te comparer mentalement à eux. Toi aussi, tu aurais bien voulu tout apprendre dans une école, mais l'école à domicile, en réalité... C'était assez sympathique.

Doucement, à la limite de la discrétion – passer inaperçu est assez facile pour toi avec ce code mystique que tu portes – tu t'avances vers la directrice, puisque sa présence n'était pas prévue d'une part, et pas la bienvenue d'autre part. Tu te mets donc à ton aise et tu t'installes à la rangée juste devant la sienne, mais tu te tournes en t'appuyant sur le bureau qui est censé lui être adressé – mais qui ne l'est pas, puisqu'il ne s'agit pas d'une élève, bien sûr.

C'est tellement rare d'avoir votre présence que c'en est un honneur. Il y a une raison particulière, ou je dois m'inquiéter d'avoir fait quelque chose qui vous a déplu ?

Ton comportement nonchalant ne laisse pas du tout montrer que tu t'inquiètes de ce genre de choses, même si au fond de toi, la tension est à son comble. Fort heureusement, le cœur n'implose pas d'un rythme trop élevé.


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Oda Nobunaga
Vœu pour le Saint-Graal :
Participation aux Guerres: 1 fois (Contexte)
Gold Archer





 Une journée banale


Elle manqua de s'endormir encore une fois...

Elle savait déjà tout cela après tout, ce n'était pas vraiment pour ça qu'elle était venue de toute manière. Elle préférait inspecter le comportement du professeur et des élèves. Il n'avait pas besoin de montrer son autorité pour se faire écouter, bien qu'il restait quelques flâneurs par-ci par là, elle pouvait discerner pour la plupart une réelle volonté d'apprendre. Enfin, elle savait que dans ce pourcentage de bons élèves, plusieurs devaient probablement jouer la comédie suite à son arrivé. S'attirer les foudres de la directrice de son académie n'était certainement pas une bonne chose à faire.

Le cour possédait quelques imprécisions d'une manière générale. Si elle avait eu l'irrespect d'intervenir, elle aurait probablement appuyé sur certains point cruciaux et aurait vulgarisé beaucoup plus certains termes afin d'être amenés à être compris de tous. Mais non, elle se contentait d'être qu'une simple observatrice, qui malgré un air de douceur affiché sur son visage, jugeait objectivement chaque chose qu'elle voyait. Elle possédait cette rigueur scientifique qui lui permettait de disséquer chaque chose afin d'en tirer le meilleur du moins bon.  

Néanmoins, Chandra était un excellent professeur pour l'institut, cela était indéniable.

Une fois le cour terminé, elle attendit que les élèves puissent disposer librement de leur professeur avant de faire quoi que ce soit. Quelques uns la saluèrent respectueusement avant de partir. Au final, ce fut Chandra qui vint à elle d'une manière des plus atypiques. Sa démarche particulière ne lui était pas entièrement due, s'il le voulait il pouvait certainement rendre sa présence particulièrement discrète. Tout cela pour finalement s'adresser à elle d'une manière des plus éloquentes.

Cependant, elle avait l'habitude de ce genre de pratique. Elle qui était passée par toutes les échelles de jugement savait que toutes ces marques de respect n'étaient qu'une facétie de la société. Enfin, elle n'allait pas le juger sur cela, c'était le bon comportement à adopté, après tout, s'il lui avait parlé autrement, nul doute que son dossier aurait été clairement terni. Elle pouvait néanmoins ce faire un idée plus précise sur ce personnage suite à sa manière de s'adresser à elle.

- Devrais-je être déçue de quelque chose selon vous ?


Son regard était plus ferme qu'auparavant. Elle jouait de sa position pour le déstabiliser, elle en avait le droit et s'en servait allègrement. Elle voulait connaitre au moins une petite partie de la personne qui se situait devant elle, et la mise en pression était le plus souvent le meilleur moyen pour briser les frontières entre l'apparence et la vérité.

- Ne vous inquiétez pas, vous avez été parfait. Quelques imprécisions mais vous êtes un élément qui participe grandement à la réputation de cette académie.

Son visage se lâcha et afficha un air à peine perceptible d'espièglerie. Malgré ce que la majorité pouvait penser d'elle et de son statut d'homonculus, elle était capable d'éprouver des émotions et de les afficher. Elle n'avait pas joué ce petit jeu trop longtemps sous peine d'agacer fortement son interlocuteur. Elle avait de toute manière des choses plus sérieuses à savoir.

- J'ai vu sur les notes d'un élève que vous avez parlé de cette fameuse guerre. J'ai eu quelques échanges avec votre père autrefois mais, la curiosité m'attise sur votre sujet. Quelle est votre position sur celle-ci ?




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...

Allez viens ♪
Mangeons une tarte à la mirabelle !

Chandra Osman • C'est le professeur qui aime la cannelle, il est peut-être corruptible.

Résumé du post • Pendant les guerres, y'a des morts, et d'autres non.






Sofia Sforza • La directrice de l'Atlas. Elle est peut-être corruptible, mais sûrement moins que Chandra.


❝ Here comes the story ❞

Si elle devait être déçue ? Tu ne peux pas t'empêcher d'émettre un léger rire à cette question. Et tu as la réponse qui convient parfaitement, la plus sincère possible cette fois. Ton stress se calme, et tes traits crispés se détendent. Il faut croire que ton aspect strict ne te vaut pas que des mauvaises choses, contrairement à ce que tu as pu croire. Tu restes malgré tout très tendu, parce que tu avais prévu autre chose, mais tu ne vas pas laisser la directrice en plan, parce que tu sais que tu le regretterais – tu vas aussi regretter ton timing, bien sûr, mais un peu moins, tu penses.

Vous pourriez, personne n'est parfaitement blanc, que ce soit vous ou moi.

C'est assez ironique de ta part, au vu de ta couleur de cheveux. Cependant, les compliments qu'elle te fait te rassurent amplement. Tu fais ton boulot normalement, mais il est rare que tu entendes ce genre de choses de la part d'autres personnes – puisque tu ne prends pas toujours le temps de parler de toi, bien au contraire. Mais la question qui enchaîne est assez intriguante. Ton avis sur tout ça ? Tu restes un temps à réfléchir pour trouver les mots justes. C'est un point de vue qui a bien évolué au fil du temps, et que tu tentes de retracer.

Il est vrai que j'ai assisté à la guerre que mon père a fait, ou je devrais même dire que je l'ai assisté. Je ne sais pas si je peux me considérer comme participant officieux ou non, mais j'en ai eu une expérience directe, même si ce n'est pas la même que la votre. Dans un monde tel que le notre, je pense que les guerres sont importantes, que ce soit pour nous donner de un semblant de fierté en passant un contrat avec un Servant, ou que ce soit pour que les familles s'imposent à travers les membres y participant. De ce que j'ai pu voir, la mentalité de quelqu'un s'en retrouve souvent changée. Même si on y est préparé, ce n'est pas tous les jours que la majorité d'entre nous voit des morts. J'essayais de leur expliquer, avant votre arrivée, qu'ils doivent comprendre le principe d'échange réciproque. Pour réaliser un vœu, il faut perdre beaucoup. Et surtout avoir un vœu qui vaut la peine de perdre beaucoup.

Ce qui n'est absolument pas ton cas. Mais tu ne veux pas que d'autres personnes aillent dans l'étreinte de la mort sans en avoir pesé le pour et le contre. Ton vœu est bien trop particulier pour faire partie de ceux que le Graal peut réaliser. Pire, il se réalisera bien avant que la guerre se termine, et tu le sais bien, mais pourtant il faut que tu participes pour l'avoir définitivement. Quel masochiste tu fais. Enfin. Tu as beau aimé ton défunt père, tu n'es pas comme lui, à fuir dès que tu as ce que tu veux, au contraire. Tu continueras jusqu'à avoir encore plus, dans les limites de l'acceptable.

Il est également vrai que je n'ai pas pu vous demander votre avis à ce sujet vu que vous êtes arrivée juste après que j'aie fini d'en parler. Si jamais vous voulez faire part des ressentis que vous avez eu quand vous avez participé aux guerres, je serai une oreille particulièrement attentive.

Après tout, personne n'a jamais dit qu'un professeur n'avait plus rien à apprendre. Toute information pour te préparer au mieux est bonne à prendre, surtout venant de la part d'une personne qui a vu son souhait exaucé.

Et je vous offre le thé ou le café s'il le faut. 


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Emiya Shirô
Vœu pour le Saint-Graal : Arrêter la Guerre du Graal
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Archer

ft. Sofia Sforza

ft. Chandra Osman

「Routine reviens !」

« Rien n'y fait la situation est complètement bloquée ! »

Kham poussa un long soupir et posa un doigt sur chacune de ses paupières. S'il avait beau être un médecin chevronné, il n'en restait pas moins un amateur lorsqu'il s'agissait d'une magie en dehors de son domaine de prédilection. Le problème qui se présentait à lui aurait pourtant dû facilement se résoudre grâce à l'utilisation de sa magie électrique. Pourtant jusqu'ici aucun de ses efforts n'avaient été couronné de succès. Et si le docteur de l'école était incapable de résoudre ce type de problème, alors l'Académie Atlas avait du soucis à se faire.

« Sofia va me tuer... »

La cause du problème ? Un exercice de combat entre deux étudiants qui avait dégénéré en règlement de compte. Si la jeune fille s'en était sorti avec quelques blessures et la moitié du crâne rasé par une magie du vent, le garçon en revanche avait finis complètement paralysé par un sortilège inconnu. La seule personne à savoir justement quelle magie était à l'origine de la pétrification refusait de se réveiller pour le moment. Kham jeta un regard sombre à l'étudiante en question, s'il se faisait virer ce serait entièrement sa faute ! Déjà qu'il n'appréciait pas devoir soigner ces imbéciles qui ne pensaient qu'à utiliser la magie pour s'entretuer, alors si en plus ils lui posaient des casses-têtes dès qu'il faut en soigner un...

« Je devrais te raser le reste de la tête ! »

Elle ne l'entendait pas évidemment, personne ne l'entendait grommelait et c'était mieux ainsi. Il avait déjà assez de problème comme ça pour qu'on s'imagine qu'il déraillait en parlant tout seul. Un nouveau soupir et Kham se releva en prenant son courage à deux mains. Il allait devoir faire appel au seul médecin de l'académie qui le surpassait : Sofia Sforza, la directrice elle-même. Le mage déglutit avec peine car même si elle était capable de résoudre son problème, il n'en sortirait certainement pas indemne. Ils avaient beau être de la même famille, Sofia n'était pas réputé pour être une femme de cœur et si elle se mettait en tête qu'il était réellement incapable de faire son job correctement, alors elle le virerait sans hésiter.

« Dans la classe de Monsieur Osman vous êtes sûr ? »

C'était très inhabituelle pour elle. D'habitude la directrice passait la plupart de son temps à somnoler, soit dans son bureau soit dans ses appartements mais certainement pas dans une salle de classe où un professeur donnait cours. Les nerfs de Kham se détendirent légèrement, avec un peu de chance la présence de ce Chandra Osman lui éviterait les foudres de sa chef de famille. Mais rien n'était moins sûr... ou peut-être que si justement !

Une idée lumineuse germa dans l'esprit du docteur : l'expertise d'un autre professeur sur son problème lui permettrait peut-être de mettre la main sur une solution sans que Sofia n'en sache jamais quoi que ce soit ! Il pourrait alors soigner son patient dans la plus grande discrétion et éviter le renvoi qu'il craignait tant. Ce plan de génie le surprenait un peu. Kham n'était pas réputé pour être une lumière et il le savait bien, cet école déteignait peut-être sur lui plus qu'il ne le pensait.

« Monsieur Osman vous voilà enfin ! »

Kham grimaça en voyant qu'il discutait avec la directrice. Alors qu'elle se retournait pour poser son regard inquisiteur sur lui, il décida de risquer le tout pour le tout et embarqua son sauveur en l'attrapant par le bras. Avant même que Sofia n'ait pu dire un mot, il avait traîné Chandra jusqu'au bout du couloir loin des griffes acérées de la Sforza.

« Nous avons une affaire urgente à régler, venez avec moi s'il vous plait ! »

Le mage espérait qu'en forçant ainsi les choses, il pourrait remettre à plus tard la confrontation avec sa chef de famille qui aurait tôt fait de se rendormir avant même d'atteindre l'infirmerie vers laquelle il se dirigeait. Quant à savoir si Chandra Osman allait se laisser traîner jusque là, il ne pouvait en avoir la certitude. Mais au moins, il allait tenter le coup.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...

Allez viens ♪
Mangeons une tarte à la mirabelle !

Chandra Osman • C'est le professeur qui aime la cannelle, il est peut-être corruptible.

Résumé du post • Pendant les guerres, y'a des morts, et d'autres non. Et même dans les écoles en fait.






Kham Sforza • L'infirmier qui n'était pas prévu au programme. Une aide lui est nécessaire...


❝ Here comes the story ❞

Une veine est littéralement en train d'apparaître sur ton front. Qu'on interrompe une fois ton emploi du temps si parfait, soit, surtout quand tu arrives à t'ajuster pour que ça n'empiète pas trop sur le reste de ta journée. D'autant plus que le sujet que tu t'apprêtais à aborder avec Sofia était quelque chose qui t'intéressait réellement, ça aurait donc fait reprendre à ta journée une direction plus plaisante. Mais non. Il a fallu que l'infirmier t'embarque pour une soi-disant affaire urgente. Quelle affaire peut être donc plus urgente que ton rythme brisé ?! Aucune, bien sûr.

Monsieur l'infirmier, Kham Sforza... J'espère que vous avez une très, une excellente raison, de m'empêcher de faire ce que j'ai à faire.

Tu te laisses traîner. Vraiment traîner. Tu le ralentis autant que possible. De toute façon, tu n'as pas les compétences nécessaires pour courir dans toutes l'école sans t'arrêter, donc oui, tu te laisses traîner. La véritable question n'étant pas celle de la distance à parcourir, mais bien de la fameuse « urgence ». Qu'est-ce qu'un expert en runes telles que toi pourrait donner comme conseils à... Un médecin ? Certes, tu travailles sur des runes de soin. Mais dans ce cas, le conseil devrait être dans l'autre sens, et, qui plus est, ce n'est absolument pas urgent.

Au passage, tu te retiens très fortement d'utiliser ta magie d'interversion. Avec un peu de chance, tu lui donnerais une force ridicule, au point où la façon dont tu te tiens – presque penché en arrière – le fasse s'arrêter.

Expliquez moi autre chose avant de me donner votre raison. Les imprévus, c'est de famille chez les Sforza ?

Tu avais pu garder ton calme devant la directrice – hiérarchie oblige – mais cette fois, tu n'as pas à le faire. Tu ne considères pas Kham comme supérieur ou inférieur à toi. Égal peut-être. Quelque chose dans le genre – ou tu ne t'étais jamais vraiment posé la question donc tu ne sais simplement pas. Dans tous les cas, on t'a perturbé une fois, tu peux contrôler, mais une deuxième, ce n'est simplement pas possible. Surtout en si peu de temps.

Au final, tu es totalement perdu dans ce que tu dois faire. Ignorer la requête que va te faire le doc' ou bien y accéder et donc devoir, par la suite, te faire un nouveau planning pour le restant de la journée. Parce que tu n'as plus la moindre idée des impératifs qui t'avaient été demandés. Avoir l'esprit clair est quelque chose de nécessaire. Surtout lorsqu'on arrive pas à retenir plus de deux tâches en même temps car elles doivent être accomplies à la quasi-perfection. N'est-ce pas, professeur ?

De toute façon j'ai plus que ça à faire. Mais ne pensez pas que la solution vous sera donnée si facilement, qu'importe votre problème.


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Emiya Shirô
Vœu pour le Saint-Graal : Arrêter la Guerre du Graal
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Archer

ft. Sofia Sforza

ft. Chandra Osman

「Routine reviens !」

Ok il y était peut-être aller un peu fort. Il faut dire que Kham n'était pas du genre à y aller de main morte quand son sang ne faisait qu'un tour. Impulsif mais surtout tête brûlé, il arrivait toujours un moment où il employait la force pour parvenir à ses fins. Mais dans cette situation où l'urgence était finalement relative à son unique point de vue, peut-être aurait-il dû réfléchir avant d'agir. Ce qui serait allé totalement à l'encontre de son caractère.

« Je vous laisserai juger par vous-même quand nous serons arrivé à l'infirmerie. »

Le poids du professeur sembla doubler brusquement, comme s'il était littéralement devenu un poids mort. En se retournant, Kham remarqua que c'était en fait le cas et que visiblement, Chandra Osman n'était pas en état pour poursuivre leur chemin. En haussant un sourcil, l'infirmier se demanda s'il le faisait exprès pour le ralentir ou si une maladie mystérieuse l'avait soudainement frappé. Puis il se rappela qu'il avait très certainement la directrice d'Atlas sur les talons et que s'il perdait plus de temps elle lui mettrait la main dessus. Kham déglutit avec difficulté en imaginant les portes de l'école se refermer derrière lui suite à son expulsion immédiate. Il ne pouvait laisser cela arriver.

« Vous êtes malade Monsieur Osman ? J'ai l'impression que vos jambes ne répondent plus... raison de plus pour passer à l'infirmerie !! »

Avec un sourire mesquin le mage docteur attrapa son collègue par l'épaule et le traîna vigoureusement jusqu'à l'infirmerie où il l'abandonna pour s'écrouler sur une chaise et reprendre son souffle un instant. Kham porta le regard sur les lits des deux blessés et constata que la jeune fille avait disparu. La garce avait dû profiter de son absence pour quitter les lieux en toute impunité. Pour le moment il n'avait pas le temps de s'occuper d'elle, mais il se fit la promesse de venger cet affront.

« Ce garçon a prit un coup de trop pendant un combat. J'ignore quel magie est à l’œuvre mais cela dépasse mes compétences. Il est paralysé depuis plusieurs heures... »

Pendant que son collègue observait le patient, l'infirmier partit préparer un café qu'il rapporta au bout de deux minutes seulement. Il avait préféré écourté son absence le plus possible pour éviter que Chandra ne lui file entre les doigts à son tour. Tout en guettant la porte du local pour se préparer à l'éventuelle arrivée imminente de Sofia, il poursuivit sur sa lancée.

« J'aurais bien besoin de l'avis d'un Professeur pour ce cas là. »

En guise d'excuse pour le dérangement, Kham lui tendit sa préparation dans un mug en espérant qu'il l’accepterait comme tel et non comme une vulgaire tentative de lui graisser la patte pour se service. Il ne connaissait pas très bien ce professeur, voir pas du tout et jusqu'ici son attitude avait été suffisamment étrange pour qu'il ne puisse prévoir sa réaction face à ce genre de situation. Advienne que pourra, au moins la directrice n'était toujours pas là.  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...

Allez viens ♪
Mangeons une tarte à la mirabelle !

Chandra Osman • C'est le professeur qui aime la cannelle, il est peut-être corruptible.

Résumé du post • Pendant les guerres, y'a des morts, et d'autres non. Et même dans les écoles en fait.






Kham Sforza • L'infirmier qui n'était pas prévu au programme. Une aide lui est nécessaire...


❝ Here comes the story ❞

Une paralysie. Comme si tu étais expert dans ce domaine là ! Il s'agit d'un phénomène qui peut venir de beaucoup de choses, y compris des runes. Mais au premier coup d’œil, tu n'en vois pas sur le jeune homme qui t'est présenté. Une rune n'est pas obligée d'avoir un contact, mais plus elle y aura accès, plus elle sera efficace. Donc si – et c'est bien un énorme « si » que tu penses – quelqu'un aurait utilisé une quelconque rune contre cet élève... Soit c'est un génie s'il a réussi à paralyser à distance, soit c'est un idiot qui a complètement loupé sa rune. Bien sûr, il y a d'autres options, mais tu ne veux pas en envisager d'autres concernant ta magie.

J'espère que vous êtes au courant qu'il y a mille et unes façons de paralyser quelqu'un... Non, vous devriez être le premier à être au courant de ça. Mais soit. Puisque c'est un élève que je connais, je peux vous prêter main forte.

Et ne pas ruiner ton image surtout. Tu tentes d'analyser les circuits magiques du jeune homme avant de t'apercevoir qu'il avait, en effet, bien pris le coup de trop. Qui est assez maladroit pour ne pas contrôler ses sorts à ce point ? Dans ces cas là, il vaut tout simplement mieux ne pas se servir d'une forme de magie, qu'importe laquelle. Un entraînement qui finit à l'infirmerie n'est pas rare, mais de là à paralyser une bonne partie des circuits, c'est de l'inconscience.

En voyant l'infirmier te ramener un mug, tu t'empresses de sortir de la cannelle de ta poche et d'en rajouter dans le café avant de prendre la tasse. Tu le gratifies d'un geste de la tête pour le remercier et tu décides de mener quelques tests à bien. Tout en rangeant la cannelle, tu attrapes maintenant une craie et une pierre, sur laquelle tu prépares une rune de terre de faible rang. Pas vraiment sûr de ce que tu fais, tu la passes sur les bras – pour essayer – de la – potentielle future – victime tout en buvant ton café. Mais tu constates bien que la pierre est sur le point de se briser, par ce simple contact.

C'est de l'élément foudre. Je ne sais pas qui ici utilise une magie duale, ou une rune duale si jamais ça concerne ma magie, mais cette personne ne sait pas du tout s'en servir. Elle a touché des zones qui auraient du être épargnées et en a épargner certaines qui auraient du être touchées. Si vous avez quelque chose à base de magie de lumière, ça devrait le stabiliser. Peut-être.

Tu fais bien de préciser ces deux derniers mots vu qu'au final, tu as simplement indiqué l'élément dual fort vis à vis de la foudre.

Mais je ne vous conseille pas de m'écouter. C'est quelque chose pour l'offensif, pas le soin. Et si j'étais doué dans ce domaine, mes runes de soin seraient terminées depuis longtemps.

D'un pas silencieux, tu t'écartes pour t'asseoir un peu plus loin et boire ton café. Simplement curieux de voir comment Kham Sforza allait régler ce souci. Et ça te donnerait quelques pistes pour tes projets personnels aussi.


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Emiya Shirô
Vœu pour le Saint-Graal : Arrêter la Guerre du Graal
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Archer

ft. Sofia Sforza

ft. Chandra Osman

「Routine reviens !」
Un sourire chaleureux s'installe sur le fasciés de Kham en voyant le professeur Osman saupoudrer son café de cannelle. Ce détail particulier avait apaisé les nerfs de l'infirmier, il se sentait un peu moins à cran maintenant qu'il avait quelqu'un pour l'aider. Certes, il avait dû lui forcer la main mais maintenant qu'il buvait son café à la cannelle, Kham était certain qu'il ne lui en tenait pas rigueur. Après tout, il avait certainement compris l'urgence de la situation.

« Dissiper la foudre par la lumière... la magie a une logique bien à elle. Je ne m'y habituerai jamais ! »

Sur ces mots, le docteur retourna fouiller dans son bureau à l'autre bout de la pièce en écoutant d'une oreille distraite son interlocuteur. Chandra semblait douter de son propre diagnostique car il n'était pas médecin, mais ce n'était pas pour ses compétences médicales qu'il avait fait appel à lui. Ce dont il avait besoin c'était d'un mage expérimenté justement et il avait le profil parfait.

« La voilà ! »

Dans un grand sourire, Kham brandit avec fierté une loupe qu'il s'empressa d'apporter jusqu'au blessé. Sans prêter plus d'attention que ça au professeur Osman, il commença à passer la lentille au dessus du corps de son patient. Un faisceau de lumière blanche jailli du verre pour mourir contre sa peau et demeura ainsi tant que l'infirmier l’auscultait. L'objet magique qu'il tenait entre ses mains était un souvenir de sa carrière de médecin de guerre, il s'en était servi régulièrement lorsqu'il devait soigner les maux liés aux sorts de foudres. La paralysie musculaire en faisait d'ailleurs partie. Chandra avait certainement mit le doigt sur quelque chose qu'il avait lui-même négligé, pour cette raison il ne regrettait pas du tout d'avoir fait appel à lui.

« Si votre théorie est exact il devrait mettre une bonne heure avant d'être rétabli. En attendant, que diriez-vous d'aller chercher ensemble la cancre responsable de son état ? Une certaine Molly Hacker si je ne me trompe pas. Vous la connaissez aussi ? »

Kham avait complètement oublié la menace que pouvait représenter Sofia à l'heure qu'il est et n'avait même pas envisagé que son compagnon d'infortune puisse avoir des projets plus importants qu'une chasse à l'homme. En fait, il se réjouissait tellement à l'idée de passer du temps avec quelqu'un en bonne santé et non un patient, qu'il aurait été capable d'insister jusqu'à l'outrance pour que Chandra accepte sa proposition. Évidemment c'était peu probable... mais il pouvait toujours espérer.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...

Allez viens ♪
Mangeons une tarte à la mirabelle !

Chandra Osman • C'est le professeur qui aime la cannelle, il est peut-être corruptible.

Résumé du post • Pendant les guerres, y'a des morts, et d'autres non. Et même dans les écoles en fait.






Kham Sforza • L'infirmier qui n'était pas prévu au programme. Une aide lui est nécessaire...


❝ Here comes the story ❞

Eh bien, le docteur était plus surprenant que ce que tu avais pu imaginer. Tu ne t'attendais pas à ce qu'il te montre un objet magique de lumière pile au moment où vous en aviez besoin. Comme quoi, il avait largement les outils nécessaires. Tu grimaces tout de même, cependant. Tu es un spécialiste de la glace, donc la lumière, son radical opposé, ne t'enchante guère. D'un oeil plutôt distrait, tu le regardes faire en te concentrant sur e délicieux goût de la cannelle - sa fragrance est aussi à prendre en compte pour faire ton bonheur. Si son diagnostic est exact, tu ne sais pas ce que tu vas faire une heure durant. Tu es patient, certes mais pendant une heure, et même les heures qui vont suivre, tu n'as plus de quoi t'occuper. Jusqu'à ce qu'il te propose quelque chose d'intéressant. Ah cette demoiselle.

Je la connais en effet. Enfin vaguement. Elle a assisté à mes premiers cours mais pas aux suivants. Autant qu'elle ne réussira pas ses examens de cette manière.

Alors comme ça elle avait juste appris les bases des runes puis elle avait disparu pour créer les siennes ? Passionnant. Surtout quand on voit le résultat : un échec total. Tu es persuadé qu'elle n'est pas au courant de la quantité de mana à mettre. Elle a probablement surdosé. Ce n'est pas ton problème, mais c'est bien trop curieux pour que tu passes à côté.

Bien, nous allons chercher cette jeune femme dissidente. Il me semble qu'elle a à peu près mon âge si je me souviens bien. Voulez-vous user de la facilité ou entreprendre des recherches manuelles ?

Peut-être est-ce ta façon de tester le Sforza. Il serait tout aussi amusant - et flatteur - que tu réussisses à lui apprendre les bases de la magie runique avant la fin de la journée. Voilà un objectif qui t'occupera aujourd'hui sans que tu aies besoin de te préparer un emploi du temps de ministre. Tu vas t'adosser à la porte de l'infirmerie en sortant ta fidèle pipe de lecture - puisque tu n'as jamais lu dans le règlement qu'il était interdit de fumer à l'intérieur - même si tu attends de sortir avant de l'allumer.

Et nous pourrions aussi nous tutoyer, je suppose.

Le statut de chef de famille est intimidant pour la plupart des gens. Ils ne comprennent pas souvent que toi ou les autres, vous êtes de simples personnes on ne peut plus banales avant d'avoir un role important. Tu fais partie du genre qui s'éloigne des civils normaux pour ne pas les impliquer dans des secrets trop importants, mais tu restes humain. Et un humain a besoin de se socialiser. Chez toi, ça commence par le tutoiement.

Pourquoi garder une telle distance alors qu'aucun de nous n'est supérieur à l'autre ?


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Emiya Shirô
Vœu pour le Saint-Graal : Arrêter la Guerre du Graal
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Archer

ft. Sofia Sforza

ft. Chandra Osman

「Routine reviens !」
Comme il le pensait, la fameuse Molly était le genre de mauvaise herbe qu’on pouvait facilement rencontrer à cet âge. Les jeunes mages étaient des aimants à problèmes et ceux qui rejetaient les études devenaient pire. Peu importe la magie, dans les mains d’un élève inconscient et immature elle finissait toujours par donner ce genre de désastre que Kham devait ensuite gérer.

« Elle ne sera pas difficile à retrouver dans la foule des élèves. Notre pauvre ami lui a laissé une coupe de cheveux remarquable en souvenir. »

L’infirmier se mit à sourire en repensant à la tête de l’adolescente. Maintenant que son principal problème était peut-être réglé, il pouvait s’accorder un moment de légèreté. Le souvenir de sa chef de famille lui ôta toute envie de rigoler cependant. Puisque Chandra était d’accord pour mener l’enquête avec lui, alors il devrait en profiter pour quitter les lieux rapidement. Avec de la chance Sofia arriverait à l’infirmerie pendant qu’ils chercheraient Molly. Ce qui lui éviterait donc de passer un sale quart d’heure.

« J’aimerais régler cette affaire rapidement. Je ne tiens pas à vous… »

Kham s’arrêta automatiquement en remarquant qu’il allait vouvoyez son interlocuteur une nouvelle fois. C’était une vieille habitude qu’il avait pris avec tous les professeurs de l’établissement le jour où son chemin avait croisé un vieux mage patibulaire qui lui avait passé un savon au premier manque de respect. Depuis ce traumatisme, le docteur se mettait parfois à vouvoyer les étudiants.

« … je ne tiens pas à t’embêter plus longtemps. J’ai déjà bien assez abusé de vo… de ta gentillesse et de ton temps. »

Il se frotta l’arrière du crâne en prenant un air gêné. Chandra devait avoir le même âge que lui mais il avait quand même beaucoup de mal à le tutoyer. Enfin, c’était sûrement quelque chose qu’il finirait par surmonter avec le temps.
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Coupe à Voeux
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Le Saint-Graal
Vœu pour le Saint-Graal : Seihai-Kun~
Participation aux Guerres: Toutes
Coupe à Voeux
Le membre 'Chandra Osman' a effectué l'action suivante : Jet de Dés


'Action Rang C (+)' :
Revenir en haut Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...
Spoiler:
 


Allez viens ♪
Mangeons une tarte à la mirabelle !

Chandra Osman • C'est le professeur qui aime la cannelle, il est peut-être corruptible.

Résumé du post • Pendant les guerres, y'a des morts, et d'autres non. Et même dans les écoles en fait.






Kham Sforza • L'infirmier qui n'était pas prévu au programme. Une aide lui est nécessaire...


❝ Here comes the story ❞

Superbe. Tu ne savais pas si tu allais pouvoir user de tes petits cailloux magiques, mais vu qu'il tient à en finir vite, tu vas pouvoir le faire. Tu te précipites donc presque dehors tout en allumant la pipe d'une main et attrapant des pierres de l'autre. Tu es vraiment trop passionné par la magie dont tu te sers pour ne pas être heureux dès qu'on te sous-entend que tu peux l'utiliser. Même si apparemment, elle est maintenant physiquement reconnaissable, la perche qu'on te donne pour jouer avec tes pierres chéries est bien trop grand pour que tu puisses la refuser.

Tu ne me déranges pas, ou du moins, tu ne me déranges plus, Kham Sforza. Mais je vais faire vite pour que chacun d'entre nous puisse retourner à ses occupations.

Tu as, cela va de soi, beaucoup d'autres façons de trouver Molly et lui faire la leçon. Une convocation immédiate par exemple - et une expulsion tout aussi immédiate si elle ne s'y rend pas. Mais utiliser des runes est quelque chose de définitivement plus intéressant pour toi. C'est donc ainsi que tu commences à faire tes dessins à la craie sur les pierres qui te servent de support. Tu as confiance en tes capacités dans ce domaine, même si tu ne te considères pas comme un expert n'ayant plus rien à apprendre, ça serait bien trop prétentieux - et faux - de ta part.

Eh bien, commençons.

Tandis que tu te concentres afin d'utiliser la dose exacte de mana, une chose inattendue attire ton attention. Dieu que tu ne l'avais pas prévue. Ta cannelle tombe au sol et se brise. Ta seule barre de la journée. Dans ton pauvre esprit de simple mortel, c'est vraiment dramatique. Et ce n'est pas la magie que tu as qui réparera cela. Dans tous les cas, tu insuffles une quantité de mana beaucoup trop brusquement, ce qui rend ta rune de recherche totalement inefficace. Bien sûr tu le sais et tu en as conscience.

Il vaut mieux ne pas se précipiter. Je m'occuperai personnellement de son cas dans l'après midi. Tu peux faire comme si tu ne connaissais pas Molly et te rediriger vers ce que tu faisais à l'origine.

Cette fois tu ranges tout dans tes poches en soufflant la fumée dans le couloir. Tu n'as, en général, pas cette fierté mal placée, mais pour quelqu'un qui avait pour ambition de contaminer l'infirmier avec les runes, ton ego en prend un sacré coup...


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Emiya Shirô
Vœu pour le Saint-Graal : Arrêter la Guerre du Graal
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Archer

ft. Sofia Sforza

ft. Chandra Osman

「Routine reviens !」
Kham acquiesce et acquiesce encore. Le sérieux de Chandra lui intime de garder le silence pendant qu’il prend les choses en main. Décidément son aide est la bienvenue dans tous les domaines. Le professeur Osman est un précieux atout lorsqu’il s’agit de résoudre les problèmes. L’infirmier en prend note et plongé dans ses réflexions, il ne remarque pas le drame qui est en train de se produire juste à côté de lui. La cannelle, péché mignon de son collègue d’infortune, s’est renversé sur le sol, parasitant totalement sa concentration. Le Sforza hausse un sourcil de surprise et pose immédiatement son regard sur Chandra. Son désarroi est tellement disproportionné par rapport à la situation qu’il provoque un léger sourire sur le visage de Kham. Sa réaction en revanche, est beaucoup moins drôle.

« Quelque chose ne va pas Chandra ? »

Cette précipitation pour clore l’affaire alors qu’il vient visiblement de rater sa magie n’est évidemment pas naturelle. S’il était un peu plus malin, l’infirmier parierai sur une question d’égo. Mais Kham n’est pas très perspicace lorsqu’il s’agit des êtres humains. Sa question est donc tout à fait légitime quoiqu’un peu naïve. Il s’inquiète surtout du sort de cet élève. Qu’adviendra-t-il si leur hypothèse ne fonctionne pas et que l’étudiant est toujours mal en point dans une heure ? En tant que docteur, Kham ne peut laisser cette histoire se terminer de la sorte. Il préfère insister quitte à être déplaisant. Après tout Chandra lui a affirmé qu’il ne le dérangeait pas.

« Nous devrions la convoquer simplement à l’accueil. Ou bien peut-être que vous souhaitez recommencer ? Dans tous les cas il sera toujours temps de passer par votre bureau pour récupérer un peu de cannelle… et je te vouvoie encore désolé ! »

Il se frotte l’arrière du crâne en faisant la moue. Sa figure gêné est attendrissante mais certainement inutile au vu de son interlocuteur. Le professeur Osman n’est sûrement pas le genre à se dérider aussi facilement, surtout lorsqu’il s’agit de cannelle. Alors Kham se sent forcé d’insister pour passer le plus rapidement ce moment désagréable.

« Dans tous les cas, il faut régler cette affaire au plus vite pour le bon rétablissement de mon patient ! »
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...

Allez viens ♪
Mangeons une tarte à la mirabelle !

Chandra Osman • C'est le professeur qui aime la cannelle, il est peut-être corruptible.

Résumé du post • Pendant les guerres, y'a des morts, et d'autres non. Et même dans les écoles en fait.






Kham Sforza • L'infirmier qui n'était pas prévu au programme. Une aide lui est nécessaire...


❝ Here comes the story ❞

Sauver le patient. Ah. C'est vrai que c'était l'objectif. Mais comment quelque chose d'aussi futile pouvait prendre de l'importance par rapport à ta cannelle ? Le commun des mortels ne peut malheureusement pas comprendre cela. Tu commences, plus ou moins instinctivement, à marcher dans les couloirs dans une direction inconnue. Vu la soi-disant urgence, tu te doutes que l'infirmier te suit. Qu'il le fasse ou non, ça revient au même pour toi dans tous les cas.

Dis moi, tu savais que la cannelle avait de très bonnes vertus antioxydantes ?

Non, bien sûr que non. Il n'y a que toi pour savoir quelque chose comme ça. Mais en tout bon professeur qui se respecte, il est tout à fait normal que tu partages le savoir que tu possèdes – même s'il concerne beaucoup moins les runes que ce que tu avais prévu au départ, mais la cannelle c'est tout aussi bien. Malgré tes pas discrets à cause de ton code mystique, tu ne passes pas inaperçu vu la traînée de fumée que tu laisses sur ton passage. Il n'est donc pas vraiment difficile de deviner où tu te rends, notamment lorsque tu attrapes une clé qui pendait au passant de ta ceinture, et que, sept secondes plus tard, tu te retrouves devant une porte possédant une pancarte où ton nom est clairement lisible.

Même si tu joues le fameux « je passe pas là de manière totalement involontaire » – ce qui est faux – tu sauras aussi dire que c'est le Sforza qui t'a explicitement dit que tu pouvais faire ce détour des plus importants pour ta santé mentale. Tu te saisis d'un bâton de la fameuse épice et tu sors de ce bureau beaucoup trop bien ordonné comme si de rien n'était.

Suivons ta proposition. L'accueil sera certainement le moyen le plus simple, et je pourrai la tester personnellement, et tu pourras t'occuper de ton élève en attendant que je te transmette les résultats.

Autant dire que tu as horreur qu'on fasse un mauvais usage de tes précieuses runes – l'incident lié à la cannelle n'est pas du à un mauvais usage mais à une urgence de rang S. Tu ne divagues pas une seconde de plus avant de marcher à un rythme soutenu – comme quoi, tu aurais pu suivre Kham lorsqu'il t'emmenait à l'infirmerie dès le début –, habitude que tu as prise pour ne pas perturber tes plannings quotidiens, même si celui-ci n'est plus du tout en ordre.

En arrivant – enfin – à destination, on te laisse passer du côté des coulisses sans problèmes. Tu prends donc le micro que tu tends au médecin. Tu n'as pas réussi avec ta méthode, à voir si la sienne fonctionnera.

À toi l'honneur.


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Emiya Shirô
Vœu pour le Saint-Graal : Arrêter la Guerre du Graal
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Archer

ft. Sofia Sforza

ft. Chandra Osman

「Routine reviens !」
Le commentaire de Chandra sur la cannelle fit sourire Kham. Non, il n’était pas au courant des vertus médicale de la cannelle. Comme tout bon docteur, il savait juste que cet aliment ne faisait absolument pas partie du repas équilibré basique. Mais il se contenta d’hausser les épaules sans rien ajouter. Il avait déjà assez embêté le professeur Osman avec ses problèmes, il n’allait pas en plus discréditer son péché mignon en lui expliquant par A + B que son obsession pouvait très bien aboutir à du diabète. Les deux compères allèrent donc récupérer un échantillon de cette précieuse denrée dont Chandra ne pouvait décidément pas se passer, avant de se rendre à l’accueil.

« Faisons comme ça alors… »

L’infirmier s’avança vers le micro avant de s’immobiliser soudainement. Il venait de se rappeler que Sofia devait très certainement leur courir après depuis un bon moment. S’il passait son annonce dans la totalité de l’académie, elle rappliquerait fissa et alors, bonjour les ennuis. Kham déglutit avec difficulté en visualisant sa chef de famille l’étriper sous le regard horrifié de son nouvel ami. Il était allé trop loin pour être simplement viré de l’école. Au vu du caractère explosif de Sofia, il était certain qu’elle se débarrasserait de lui au sens propre du terme et non au figuré.

Que faire alors ? Agir c’était risquer sa vie. Ne rien faire signifiait mettre en jeu la vie d’un élève. Il n’y donc aucune solution viable. Kham n’avait donc pas le choix, puisqu’il s’agissait d’une question de vie et de mort, il devait prendre ses responsabilités.

« Molly Hacker est demandée à l’accueil de toute urgence. Molly Hacker ! »

Son doigt lâcha le bouton d’activation du micro et il lâcha un long soupir. Les dés étaient jetés désormais. Seul l’avenir pourrait dire ce qu’il adviendrait de lui, de son patient ou de cette peste de Molly. En se frottant l’arrière du crâne l’infirmier alla s’asseoir sur l’un des sièges présents dans la petite pièce et jeta un regard accablé à Chandra.

« C’était un plaisir de te rencontrer… »

Peut-être qu’il en faisait un peu trop. Après tout, il y avait peu de chances qu’une telle histoire se termine aussi dramatiquement. Mais Kham était assez paranoïaque pour se persuader qu’il vivait ses derniers instants à l’académie Atlas. Que voulez-vous… tout le monde n’est pas brillant.
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La reine Sofia, d'Espagne, en visite en Haiti
» Une matinée entre amie [Nuage de Rêve]
» Et une matinée ennuyeuse de plus, une ! (libre !)
» Mauvaise matinée [Taylor D.]
» Répartition de Sofia Saint-James SD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate/Small Disaster ::  :: [Egypte] Académie de l'Atlas :: Salle de Classe Aristocratique-
Sauter vers: