Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Nouveautés
Now in FSD's New Events :
La Guerre du Graal est parmi nous !


Previously in FSD's New Events :
Les couronnes pleuvaient, mais tout ça est révolu !

La dernière mise à jour apporte beaucoup de choses pour tout le monde, donc n'hésitez pas à retourner voir ce message : www

Vous voulez acquérir des biens précieux ? C'est par là : www
Derniers sujets
» MISE AU POINT
Mar 9 Mai - 16:49 par Ruler

» Fairy Tail : The New Darkness
Jeu 20 Avr - 16:27 par Invité

» Behind The Story
Dim 16 Avr - 14:24 par Invité

» Tsuki's World
Sam 8 Avr - 19:54 par Invité

» La rencontre de Brynhildr et Ozymandias
Mar 28 Mar - 22:27 par Kuroshi Osman

» PASSER UN CONTRAT AVEC FATE/SD ?
Mer 15 Mar - 17:32 par Invité

» JUST MARRIED
Lun 6 Mar - 19:46 par Invité

» CHRONOSREP
Mer 1 Mar - 23:28 par Invité

» Peek A Boo
Lun 27 Fév - 16:12 par Invité


Jour 1 : Au clair du fragment de SE.RA.PH [Gilgamesh > Néron > Yali > Tesla]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...

Allez viens ♪
C'est bientôt la fin !

Gilgamesh • Ancien souverain d'Uruk, héros malgré son âge. Il a vécu la 3e Guerre.

Résumé du post • Un début de guerre au bon goût de chocolat.






Libre • Qui viendra verra ♪


❝ Jour 1 - 4:37 AM ❞

A minuit pile tu avais entendu le changement de Journée. Au moins, tu avais de quoi te repérer dans le temps. Tu as pris le temps de t'installer avec ton Master afin que vous puissiez vivre ces prochains jours dans de bonnes conditions. Après avoir parlé avec lui, tu étais de son avis sur certains points et moins sur d'autres, mais tant pis, tu le suivrais. Cette personne te permet de prendre l'air ailleurs qu'à Trophaeum, à un endroit où le temps s'écoule normalement. Et ça te fait un bien fout. Tu as pu dire adieu aux migraines pour les jours à venir.

Tu es donc sorti en gardant à l'idée qu'il fallait vous trouver des compagnons de route. Que ton Master soit pour ou contre est quelque chose d'important, mais étant donné que tu as vécu la Guerre avec Avenger, tu es à la fois sûrement plus méfiant, mais aussi plus conscient de l'importance des alliés. Bien sûr, tu as de quoi négocier, et c'est bien le souci. Tu ne sais pas si quelqu'un aura quelque chose à la hauteur de ce que tu sais.

Passant devant le Musée de l’Ermitage, tu n'as vraiment plus aucun doute sur la réplique dans laquelle tu te situes. Une tasse de chocolat chaud dans les mains et l'autre utilisée pour conduire ta trottinette tu constates mentalement à quel point les choses ont changé depuis ton époque. Tu ne saurais pas dire si c'est quelque chose de positif ou négatif, puisque tout n'est pas noir ou blanc. Tu restes cependant sur tes gardes malgré ton air bienheureux devant la boisson chaude que tu as dans les mains : n'importe qui pourrait t'attaquer, n'importe qui pourrait t'aider.

Actuellement sans Master, tu sais tout de même que celui-ci n'est pas loin. Tu n'es pas en danger et tu gardes un oeil sur lui. Tu gardes une distance assez bonne pour l'instant pour qu'on ne vous voit pas ensemble mais aussi pour que tu puisses le voir. C'est dans ces moments là qu'être Archer t'est bien utile. Tu peux voir loin et bien. Et ce n'est pas le cas de toutes les classes.

Tu pourrais passer sous ta forme spirituelle mais tu n'en as pas envie pour l'instant. Tu ne fais pas le fourbe en te cachant pour attaquer un Master dès le premier jour - alors que tu pourrais. Ça serait malhonnête, et un souverain ne peut pas être comme ça. Tu t'installes sur un banc tranquillement pour avoir une vision d'ensemble et terminer tranquillement de vider ta tasse. Dans l'immédiat, les choses sont calmes, et tu espères qu'elles le restent pour ce premier jour. Mais tout le monde n'a pas ta façon de voir les choses.


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Un peu d’air frais était quelque chose d’appréciable. D’ailleurs… bon sens il faisait vraiment froid ! Le vampire avait beau avoir le corps plutôt frais (et mort) il s’était habitué à la chaleur française. Ils étaient plus au Nord de la France donc. Arpentant les rues, il passait en revu tous les pays nordiques qu’il connaissait. Bien sûr, la Russie était le plus évident à se remémorer. Mais trêve de conclusion hâtive : c’était loin d’être le seul pays au Nord du globe. Pour l’heure, il n’avait rien vu qui semblait particulièrement russe, et il ne parlait pas la langue, visiblement gaélique, des panneaux d’affichages.
Mais soit : cette balade lui faisait tout de même un peu de bien, et tellement de mal en même temps. Il redescendait en pression personnel : les discussions avec son servant furent… particulières. Et si Yali ne doutait à présent plus un seul instant de lui, il doutait un brin de lui-même. Il devait se calmer… car à présent il n’était plus dans sa sphère privée. Là, dans un sens, il s’interdisait tout écart de conduite. Il s’interdisait toute faiblesse ou défaut. Il était visible aux yeux de tous, et ainsi exposé il était un Beauregard. Il se devait de garder l’allure demandée par son rang de conseiller. Là, il n’était plus un simple homme avec ses problèmes et son passé. Il était l’homme parfait, assez distant et sage pour parer à toute situation. Enfin il espérait. Parce que oui : il ne marchait pas la bouche en cœur non plus. Ils étaient en guerre. Et si les caresses insidieuses du froid mêlée à la lueur apaisante de la lune lui étaient appréciable, il tâchait de ne pas oublier qu’il était en terrain peut être miné. Il se savait suivit -et en bonne compagnie- mais il ne devait pas se relâcher complètement non plus. Il ne pouvait raisonnablement se reposer complètement sur lui et lui laisser tous le travail : s’il le fallait il lèverait les armes avec lui et mettrait son propre sang en jeu.

***

Yali marchait maintenant depuis une petite heure environ sans n’être tombé sur personne. Bon sens : c’était à se demander s’ils n’étaient pas seuls dans cette ville. Ville qu’il n’avait toujours pas identifié d’ailleurs. Ils étaient sortit d’une sorte de zone résidentielle ou seuls quelques hôtels se mêlaient aux maisons.
Le vampire marchait ainsi, laissant sa canne se planter dans la neige à chaque pas. De temps à autres, il pensait, partageant quelques idées vagabondes. Un indice sur l’endroit où ils étaient, des informations sur celle qu’il cherchait. Son servant méritait de savoir, et Yali aimait partager ses réflexions avec autrui. Puis, il était certain qu’il pouvait avoir confiance en celui qui partageait actuellement ses pensées égarées : c’était certains. Ils avaient beaux être un peu différents par certains cotés, d’un autre ils se ressemblaient tellement. Malgré le froid, le vampire avait encore une joue légèrement rose…

Cette heure les mena vers une grande rue. Certaines panneaux commençaient à être traduits. Le Musée de l’Ermitage… Cela rappelait quelque chose au vampire qui finit par mettre le doigt dessus après quelques secondes de réflexion. La Russie donc. C’était noté. Yali voulus continuer son chemin lorsqu’un petit quelque chose vint se poser sur son épaule : Griéris. Il était donc de retour. Le petit colibris chantonnait au clair de lune avec une innocence touchante. Il était partie un moment, certes. Mais Yali le reconnaîtrait entre mille.
Mille… bruits de vélo ? Non trottinette. C’était ça : une trottinette. Ils n’étaient donc pas seuls. Mais tandis que le vampire se tapit un instant dans l’ombre, il finit par voir qui approchait. Un enfant. Yali ne se demanda pas si c’était un master ou un servant. Il ne chercha pas à le rattacher un l’une ou l’autre des famille susceptible de participer à cette guerre. C’était un enfant. Que faisait-il là ? La guerre n’était pas faite pour des gens aussi jeunes : le vampire maudit le ciel d’avoir envoyé une âme aussi innocente dans un tel enfer. Allait-il l’attaquer ? Hors de question ! C’était un enfant, et cela suffit à Yali pour lancer la discussion. Aussi le vampire prit un journal dans un de ces distributeurs présents dans certains coin des grandes villes. Il en retira la neige posée dessus et s'assit innocemment sur un banc pour lire. Certains articles étaient traduits en anglais, ce qui lui permit de passer en revu les gros titres juste pour voir avant que l’enfant n’arrive à peu prêt à porté de voix.

« Et bien, c’est une bien belle nuit pour se balader il semblerait. Mais je ne peux m’empêcher de penser que ce n’est pas raisonnable pour un jeune homme comme toi de vagabonder seul. Je n’aimerais pas qu’il t’arrive malheur à cause d’un simple manque de méfiance. »

Cela pouvait être prit comme une menace : Yali le savait. Pour autant, il n’était aucunement menaçant dans sa posture. Assit, il avait à peine passé les yeux par dessus son journal pour jauger l’enfant. Griéris, lui, s'était posé sur la tranche du journal pour voir qui venait.
Yali était sincère : il serait attristé de savoir un enfant traumatisé par cette guerre. Et le vampire, à son humble niveau, pouvait au moins le prévenir des risques qu'il encourait.
Gold Rider
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Sainte Marthe
Vœu pour le Saint-Graal : Seihai-Kun~
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Rider
Point(s) Faible(s) : Les n'enfants trop chou
Fétichisme(s) : Mhh aucun ?
Avis sur les Servants : Ce sont des frères et soeurs de combat
Charlote avait elle aussi, tout fait pour rentre son lieu de résidence le plus agréable possible, se préparant à la semaine qui allait sûrement peut-être sa dernière en vie. Non pas qu'elle n'avait pas confiance dans les capacités de son Servant, loin de là même ! Simplement qu'elle n'aimait pas cette guerre. Ce sang qui collait à la peau des Master, ce sentiment de jungle qui s'en dégageait. C'était toujours ça chez les mages. Tuer ou être tué. No escape, no Choice. Et elle était horriblement seule devant tout ça. Yali n'était pas là, elle se retrouvait avec un inconnu qu'elle devait appeler « Mon servant ». Il était adorable ! Ce n'était pas là le problème, ça devait vraiment être elle le problème. Alors en ce soir de premier jour, elle traina. Elle ne comptait pas attaquer, sa stratégie était surtout d'attendre l'impudent qui l'attaquerait. Maigre stratégie mafoi ? Bah elle s'en tapait ses ovaires avec du papier en sucre glace. Surtout qu'elle avait eu la chance ou le malheur d'avoir un servant aussi mignon qu'elle ! Saint P. était vraiment une ville magnifique, voici ce qui traversait l'esprit de Charlotte quand elle papillona dans les rues vides, absente de toutes pensées.

Soudain son regard fut accrochée par 2 silhouettes. Assises sur un banc, la première était celle d'un enfant, du moins une personne de petite taille. Charlotte ne jugeait pas vraiment du haut de son mètre trente, personne lui donnerait ses 20 ans. La deuxième était une silhouette bien connue de la blonde. Son serviteur et ami de toujours, « Yali ». Ca lui faisait brusquement penser à un pissenlit qui supporte le vent et jamais ne se rompt. Se rapprochant à pas souples, sa robe accrochant parfois à des tas informes de neige, ses pas étaient étouffés.

Comment dire qu'elle avait l'air idiote, a marcher à petit pas dans la neige comme une ballerine obèse. Arrivant tant bien que mal au banc, elle toucha l'épaule de Yali, le forçant à la regarder. Quand son regard fut sur elle, elle eut un petit sourire et lui chuchota :

-Bonsoir Yali, il fait frais n'est ce pas ?

Se penchant devant le jeune garçon, elle lui fit un simple sourire de convention et s'assit. Quel drôle et idiot trio. Son éducation lui interdisait de parler en premier et elle voulait pas le faire peut-être par timidité qui sait ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...
Spoiler:
 


Allez viens ♪
C'est bientôt la fin !

Gilgamesh • Ancien souverain d'Uruk, héros malgré son âge. Il a vécu la 3e Guerre.

Résumé du post • Un début de guerre au bon goût de chocolat.






Libre • Qui viendra verra ♪


❝ Jour 1 - 4:43 AM ❞

Tu le fixes d'une manière presque dérangeante tant tes yeux luisent dans l'obscurité. Tu n'as pas sorti d'armes ou quoi que ce soit, mais tu es paré à le faire si jamais cette personne venait à engager le combat avec toi. Mais tu n'y crois pas. C'est un Master, tu le sais. Et tu sais aussi parfaitement qu'il ne souhaite pas t'attaquer, du moins, pour l'instant. De toute façon, il est occupé à lire un journal et toi à boire une boisson chaude. Le moment n'est pas aux hostilités. Donc tu lui lances ton plus beau sourire.

Je vous remercie pour les conseils monsieur, mais vous devriez vous méfier plus que moi ! Vous êtes trop détendu pour quelqu'un qui vient parler à un autre compétiteur.

Tu poses ta tasse à côté de toi. Non, contrairement à ton extravagant toi-adulte, tu ne la fais pas disparaître dans la Gate. Si tu n'aimes pas être comparé à lui, c'est bien pour ça aussi : tu n'exposes pas ton potentiel à la vue de tous, alors que lui le fait comme si c'était normal. Tu soupires en y pensant. Qu'il est difficile d'être un enfant plus adulte qu'un adulte. Mais ça t'arrange bien, au final. Tu as quelque chose qu'il n'a pas.

C'est à ce moment que tu vois une petite fille arriver. Tu la regardes également, la détaillant autant que ton jeune esprit ne le peut. Master également. De ce que tu vois, elle est plus petite que toi. Tu ne pensais pas trouver un tel phénomène ici. Tu es limite un peu jaloux voire vexé de ne pas être le plus petit et le plus mignon. Mais tu gardes ton sourire et tu t'avances vers eux. Une fois à leur hauteur, tu attrapes la main de la demoiselle à qui tu fais un baise-main.

Ravi de vous rencontrer, ma dame. J'aurais osé espérer avoir un Master aussi charmant que vous. 

Tu pries que le dit-Master n'aie pas entendu ça. Tu n'as pas envie d'être irrespectueux avec lui, mais quitte à faire connaissance, autant faire les choses bien. Aussi, tu ne caches pas être un Servant. Après-tout, tu ne l'as jamais caché. Puis tu réalises quelque chose qu'Enkidu t'a appris très tôt ; dissiper les malentendus. C'est pourquoi, tu te tournes vers l'homme à côté.

Ah, je suis désolé, s'il y a quelque chose entre vous. De toute façon, les relations entre Masters et Servants sont éphémères, donc ne vous en faites pas ! Puis, entre nous. C'est virtuel ici. 

As-tu enlevé les doutes ou tu les as peut-être accentués ? Peu importe. Tu passes la polaire que ton Master t'a donné et tu la donnes au joli bout de femme devant toi. Autant que ça serve réellement à quelqu'un. Tu peux avoir ce que tu veux pour te réchauffer, si jamais. Puis, on ne t'a pas ordonné de semer la zizanie, donc tu préfères être convivial, du peu de temps que tu as devant toi avant que les choses ne commencent réellement.

Évitez d'attraper froid quand même, l'esprit peut simuler beaucoup de choses. Mais sinon, que faites-vous à cette heure-là tous les deux ? C'est dangereux de s'exposer comme ça vous savez.

Tu parles. C'est bien la raison pour laquelle l'homme aux cheveux noirs est venu te voir en premier. Même si tu es confiant en tes compétences, tu n'es pas à l'abri des dangers. Mais rien ne te guette actuellement, n'est-ce pas ?


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mais voici qu’à peine le vampire avait lâcher ces quelques mots qu’une main se posa sur son épaule. Un sursaut ? Cela serait certainement survenu si Yali n’avait pas reconnu ce touché. Charlotte. Il reconnaîtrait sa main entre mille. Fine et délicate, avec un manque apparent de poigne. Mais le vampire notait cela sans reproche : il voyait en cela une qualité qui mettait en relief sa grâce et sa délicatesse. Cette même délicatesse qui se brisait à chaque maladresse de la jeune fille… Mais bon, le vampire ne voulait pas briser l’élégance de ce moment, et il louait le ciel -ou la Lune- que rien ne se soit ainsi cassé pour le moment.

-Bonsoir Yali, il fait frais n'est ce pas ?

Une arrivé élégante et sobre : Yali était heureux de la voir quoi qu’il en soit. Pour réponse, il lui glissa un regard complice doublé d’un léger sourire en coin. Elle était là : c’était un grosse épine enlevée du pied du vampire. Pour autant, il n’était pas particulièrement plus détendu. Ils étaient en présence d’un inconnu. Et si Yali était plutôt serein à l’idée de se protéger lui même, tout se compliquait en présence de Charlotte. Après tout, elle n’était jamais assez en sécurité. Face au ennemis ou au sourire ravageur de l’enfant. Ils… c’était de la drague ?!

« Je vous remercie pour les conseils monsieur, mais vous devriez vous méfier plus que moi ! Vous êtes trop détendu pour quelqu'un qui vient parler à un autre compétiteur. »

Il avait de la poigne ! C’était peu de le dire. Et si Yali était à présent peu impressionné par ce genre de fouge, il gratifia tout de même l’enfant d’un léger sourire. Mais pour un être aussi vieux que lui, avoir de la hargne ce n’était plus une qualité : mais un prérequis pour survivre. Alors ils étaient simplement à égalité sur ce coté là.
Bien éduqué cet enfant. Le voir ainsi respecter aussi pointilleusement les règles de civilité face à Charlotte gratifia Yali d’une espèce d’assurance : il ne voulait pas lui faire du mal. Pas pour l’instant du moins. Bien sûr, si le vampire était prêt à chaque seconde à réagir si le jeune homme tentait quoi que ce soit au contact de sa chef de famille, il laissait rien transparaître en apparence. Après tout… il avait déjà tout ce qu’il fallait en mains.

« Ravi de vous rencontrer, ma dame. J'aurais osé espérer avoir un Master aussi charmant que vous. »

Flatteur. La question portait maintenant sur la raison de sa flatterie. Un compliment gratuit ? Ou avec arrières pensées ? Quoi qu’il en soit Yali releva : c’était donc un servant. Un si jeune servant ? Étonnant, mais pas impossible. En tout cas si cet enfant avait façonné sa légende si jeune il était un adversaire de poids, ou un allié d’une qualité indéniable. Le vampire calculait déjà tout cela sans en laisser transparaître la moindre miette dans son visage. Il était professionnel et neutre : Charlotte était une grande fille, et temps que sa sécurité directe n’était pas mise en danger Yali ne pouvait se résoudre qu’à la laisser se débrouiller. Tant qu’elle ne demandait pas directement de l’aide bien sûr : le vampire restait son dévoué et il ne pouvait décemment laisser un appel à l’aide sans réponses.

« Ah, je suis désolé, s'il y a quelque chose entre vous. De toute façon, les relations entre Masters et Servants sont éphémères, donc ne vous en faites pas ! Puis, entre nous. C'est virtuel ici. »

Qu… quoi ? Cet enfant, servant ou pas, se permettait bien trop de sous entendus au goût du vampire. Là, oui, peut être, la moue impénétrable de Yali se teinta d’un brin de gêne. L’espace d’un instant seulement. Bon sens il n’y avait rien de tel entre eux : Yali était tout dévoue à Charlotte et aux Beauregards. Ce n’était en aucun cas quelque chose de… ah ! Il y avait quelqu’un qui devait bien s’amuser tiens, au vu de tout ce qui filait dans la tête de Yali en cet instant. Éphémères…rien qu’à cette pensée ce mot frappa le vampire en traître. Oui : son servant repartirait un jour et Yali le regrettait le déjà dans un sens. Ce n’était pas une mauvaise personne : bien au contraire. Yali sentait les ressemblances qu’il y avait entre eux et regrettait un instant qu’il ait à repartir tôt ou tard.
Il était allé en quelques instant de gêne à regret en cherchant à le cacher le plus possible. Mais il en connaissait un qui n’en avait certainement pas perdu une miette.

« Évitez d'attraper froid quand même, l'esprit peut simuler beaucoup de choses. Mais sinon, que faites-vous à cette heure-là tous les deux ? C'est dangereux de s'exposer comme ça vous savez.
-Je… te remercie pour le tact dont tu fait preuve. Cette jeune fille et moi sommes de la même famille voilà tout. Et je te remercie pour ton conseil dont je saurais prendre bonne note. Mais toute guerre qui se prépare, je ne suis pas homme à rester terré et caché je te l’avoue. J’ai ici certains devoirs à accomplir et je saurais m’en acquitter du mieux possible en bravant l’exposition et en narguant le danger si besoin. »


Sur ces mots, il fit une légère révérence de la tête vers Charlotte. Il était prêt, bien plus que cet enfant ne le pensait… Il savait que Charlotte n’aimait pas les ronds de jambes et ce genre de civilité venant de lui. Mais Yali espérait qu’elle prenne sur elle en public : ils restaient enfermés dans les traditions au moins en présence d’autrui.

« Madame, ce jeune homme a en revanche raison : virtuel ou pas vous pouvez toujours attraper froid ici. Et nous savons tous les deux que les longues journées d’hiver passées au lit avec la fièvre qui vous fait bouillonner ne sont pas votre tasse de thé. »

Aucune condescendance dans sa voix n’était visible. Il avait simplement un regard protecteur posé sur elle, et il faisait état d’un constat sans le moindre jugement de valeur. Elle était comme ça et c’est tout. Était-ce méchant de parler ainsi de sa chef de famille devant un inconnu ? Peut être bien. Mais comme il l’avait dit lui même, il restait un compétiteur. Et le début de la sécurité pour la jeune fille passait par là : ne pas être prise au sérieux. Yali préférait mille fois être la cible des premières attaques de leur ennemis pour lui laisser ainsi le temps d’agir. Et aussi faible était cette méthode : il se devait d’user de tous les moyens possible pour la protéger, quitte à la décrédibiliser auprès des adversaires.

« Je te remercie encore une fois… servant… Désolé mais je peine à te nommer plus précisément qu’ainsi. Et je sais que cela peut paraître générique et vexant. Aussi j’en suis navré. Mais, sauf ton respect, pourrais-je avoir un nom plus… personnel avec lequel te nommer ? Pas le tiens je l’entend. Mais au moins celui par lequel tu souhaite être appelé. »

Voilà, il commençait… doucement mais sûrement. Et s’il ne lui faisait pas l’affront de demander directement son nom à un servant, il espérait au moins pouvoir tirer quelque chose de ce nom donné. Une classe peut être ? Une façon de combattre : il espérait. Il n’y avait pas de menu profit et celui ci était le début. D’une grande alliance : il espérait. Tout le reste était aussi à envisager…
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Nikola Tesla
Vœu pour le Saint-Graal : PANSU //MUR// (j'en sais rien ça viendra)
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Archer
Point(s) Faible(s) : Elle est terrifié par les cris. Quel qu'ils soient.
Fétichisme(s) : La rumeur raconte qu'elle serait plantophile.
Avis sur les Servants : Ils sont dangereux. Et puis ... Ils crient sans arrêt T.T
Spoiler:
 


« Le tesla est une unité de mesure … »

Loin d’être particulièrement préoccupé par l’inspection des lieux, l’Archer l’était beaucoup plus par la portée de tout de ce que le Graal avait consenti à lui implanter dans le cerveau en deux deux. Aussi, Nikola Tesla se retrouvait-il confronté à un étrange cas d’autosatisfaction et de fierté mal placée en découvrant qu’il avait été reconnu comme un véritable génie post-mortem. Plus que cela, une partie de ses spéculations de l’époque était devenu un véritable outil de tous les jours et, au grand dieu, il était devenu la mesure de la quantique, bien qu’il trouve le principe et l’application de celle-ci barbare et peu accessible.
Il n’avait pas pris peine de s’enquérir du lieu exact où il se situait, pensait pertinemment que d’une, son Master le saurait, et de deux, qu'il était plus malin de courir un peu la ville en essayant de voir s’il n’y avait pas moyen de croiser un ou deux combats, sinon de découvrir par un heureux hasard, un coin parfaitement amusant pour une embuscade si le besoin en devenait pressant. Enfin, au début de ses pérégrination, tout du moins.

Petit à petit, l’esprit du Servant avait divagué, ébloui par l’afflux de connaissance et surtout par la façon intéressante qu’avait ce siècle de faire courir l’électricité aux quatre coins de la cité. Décidément, son affinité lui paraissait bénie, dans un terrain où tout ce qui lui était familier se tenait à peine à un pas de sa poigne ou à une lichette de ses éclairs. Tesla, au hasard de ses pérégrinations, passa devant le Musée de l’Ermitage sans même remarquer sa présence. Pire, il poussa son chemin jusqu’à un charmant petit parc et, ne dût de s’arrêter, qu’à la délicate voix infantile qui s’en échappait.
Par tous les Saints, cette fichue coupe à souhait fait-elle aussi participer les enfants à son manège des enfers ? Le sang de l’Archer ne fit qu’un tour et il s’empressa de foncer vers la source (prolifique) de conversation. Il savait parfaitement qu’il serait plus sage de rester à couvert mais, comment lui, Nikola Tesla, l’ex chouchou de la presse dont le talent n’avait d’égal que le goût pour la mise en scène, pouvait rester ainsi les bras croisés alors qu’un enfant risquait peut être sa vie ? Dans un deux contre un en plus, si ce n’était pas là l’ignominie en personne. Lui qui croyait seulement Edison capable d’une telle infamie, il se surprenait à réviser son jugement.

Aussi eut-il l’entrée qu’il méritait dans la discussion : celle d’un homme qui arrive dans une conversation comme un cheveu sur la soupe.

Son pas résonna quelques secondes puis, Tesla s’arrêta à la hauteur du petit groupe. Son regard balaya d’un air dur les deux adultes avant de s’adoucir sur le blondinet qui, il faut l’avouer, lui disait vaguement quelque chose. Sans doute l’avait-il vaguement « aperçu » dans les informations du Graal à propos de cette époque. Une pseudo-star de la télévision (quelle chose étonnante !) ou un truc dans ce genre-là. Il fit face aux trois paires d’yeux qui le dévisageaient avec une certaine nonchalance, haussant les épaules lorsqu’ils se faisaient interrogatifs. Au bout d’un long moment à évaluer la scène, dans un silence gênant qui lui donnait un air de voyeur des faubourgs, il parvint à articuler un semblant de phrase.

« Bonsoir, Madame, Monsieur, Jeune homme. Je vous en prie, continuez, je ne faisais que prendre connaissance de la situation. »

Comme d’habitude, il n’avait pas pris la peine de prendre le temps d’attendre et d’écouter aux portes. Non, Nikola Tesla était bien trop exubérant pour ça. Tant pis s’il lui manquait les trois quarts de la discussion, tant qu’il pouvait assouvir sa curiosité et surtout son héroïsme un peu maladroit. Il tenta un sourire, pour détendre l’atmosphère.

« De ce que je sais, les gens sont plus prompt à s’arracher la carotide avec les dents plutôt qu’à discutailler entre deux sapins. Vraiment, c’est inédit. » Puis en désespoir de cause devant le manque de réaction palpable de ses interlocuteurs, il reprend pour se donner un semblant de contenance par-dessus l’embarras. « Sinon, ça baigne ? C’est bien ce que disent les jeunes, je crois. Pas trop froid ? »






Ceci est un (gentil) malpoli

Feat Unknow



Chandra est passé par la:
 

_________________
Eve parle en Slateblue et Tesla s'exprime en Goldenrod.
Joueuse à l'emploi du temps capricieux, merci de votre compréhension !
Revenir en haut Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...
Spoiler:
 


Allez viens ♪
C'est bientôt la fin !

Gilgamesh • Ancien souverain d'Uruk, héros malgré son âge. Il a vécu la 3e Guerre.

Résumé du post • Un début de guerre au bon goût de chocolat.






Libre • Qui viendra verra ♪


❝ Jour 1 - 4:44 AM ❞

Que c'est amusant de voir l'homme aux cheveux noirs essayer d'avoir des informations sur toi. Cependant, tu n'es pas dupe, et tu as du rencontrer des milliers de personnes comme ça tout au long de ton existence. Jeune ou non, tu as bien assez d'expérience et plus rien à prouver au reste du monde. Pour l'instant. Tu lèves la tête au ciel, réfléchissant à comment il pourrait t'appeler. Tu es tellement habitué au « Gil » ou au « Archer » que tu as du mal à t'inventer un nouveau surnom...

Continue de m'appeler Servant ou jeune homme, ça me convient très bien, puisque c'est ce que je suis ! 

C'était sans compter l'arrivée d'un nouvel énergumène. Il faut croire que tout le monde s'est donné rendez-vous ici à cette heure là ! Le fameux hasard t'a fait rencontré beaucoup de personnes ce matin – ou cette nuit ? – mais ce dernier est vraiment le plus intéressant de ce petit groupe qui t'entoure.

Et probablement celui qui changera tout.

Tu l'observes bien assez pour comprendre ce que tu dois faire et ne pas faire. Alors qu'il parle en expliquant combien la situation est rare de ne pas voir les participants s'entretuer, tu sors Enkidu. Ah non, tu n'as pas l'intention de répéter les mêmes scénarios dangereux qu'auparavant. L'échec et le taux de trahison sont bien trop élevés pour que tu prennes trop de risques. Donc, sans prévenir, quand il termine ses phrases, tu envoies tes chaînes sous sa gorge.

Qu'est-ce que tu viens faire ici, grand frère Archer ? J'aime pas vraiment qu'un pionnier tel que toi s'approche trop de moi.

La crainte que le scénario d'Avenger recommence te hantera pendant encore très longtemps, si ce n'est éternellement. Tuer ou être tué. Tu connais la chanson. Parler à deux Masters, pas de soucis, mais deux Masters et un Servant – tout en sachant que ces Masters sont alliés et que le Servant pourrait être avec eux –, ça devient trop risqué. Tu utilises l'autre côté des chaînes du paradis et tu les mets à leur tour sous la gorge du Master aux cheveux noirs. Tu soupires, mais tu souris tout de même.

Le premier qui bouge sans que je lui demande ne terminera sûrement pas la guerre, d'accord ? Je vous conseille de faire attention.

Ce n'est pas vraiment digne du souverain que tu es. C'est ce qu'on pourrait te dire, oui. Mais tu répondras l'inverse. C'est à toi de prendre ce genre d'initiatives pour protéger ce que tu dois protéger. Que ce soit ta vie, celle de ton peuple, des personnes qui se trouvent emprisonnées chez toi, qu'importe. C'est sur ton corps que les gens devront réussir à passer s'ils veulent atteindre ton Master.  


© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gold Rider
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Sainte Marthe
Vœu pour le Saint-Graal : Seihai-Kun~
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Rider
Point(s) Faible(s) : Les n'enfants trop chou
Fétichisme(s) : Mhh aucun ?
Avis sur les Servants : Ce sont des frères et soeurs de combat
Trop de monde, trop de couleurs. Trop de sens, la polaire la réchauffait à peine. Elle se maudit pour être sortie de chez « elle ». On ne naquissait pas bête sociale, on le devenait. Et Charlotte n'avait jamais réussis à en être une. Une bête sociale. Une chose comme ça, elle comprenait vraiment pas ce qu'elle faisait dans cette guerre. Se levant brusquement, elle reposa la polaire sur le banc. Yali l'avait légerement déçue sur ce coup. Exposée ainsi ses faiblesses, ses tares de création devant de parfaits inconnus étaient quelque chose qu'elle n'appréciait guère. Autant rien dire, un voile de mystère vaut mieux que des paroles lancés en l'air. La décribiliser pour la protéger était peut-être une mauvaise idée mais, elle ne voulait guère y penser. Avec un long soupir, elle s'inclina devant les 3 personnes présentes. Le baise-main avait été étrange pour elle, surtout fait par un enfant. Elle était qui pour parler ? Rien sur ce coup là.

-Je..enfin...je dois y aller !

Sans un autre regard que la simple morsure de son au revoir brusque, elle disparut. La neige avait été lègérement dégagé grâce à ses pas précedents donc, elle put disparaître rapidement. Revenant à son lieu de départ, elle se promit de ne plus jamais sortir. Sans autre but que la guerre, Sans autre but que ce pour quoi elle était là. La corde attendrait bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gold Saber
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Néron
Vœu pour le Saint-Graal : ???
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Saber
◄► Le scorpion, la grenouille et la brebis toute mignonne.  ◄►


Depuis le début, j'observe dans l'ombre... Pas question de laisser mon cher Praetor sans protection, mais pour des raisons évidentes qui ne semble pas l'être pour d'autres, je ne vais pas me montrer au premier venu. Au début, la conversation semble calme, deux masters sans servant et en voyant l'adorable bouille de la fameuse coéquipière de Yali, mes soupçons s'envolent... Ce n'est pas son genre n'est-ce pas ? Mais l'arrivée d'un nouveau servant change la donne. Je n'arrive pas à le visualiser, c'est comme si mon esprit refusait d'enregistrer ce qu'il dit et fait. Une nouvelle crise de migraine, ce n'est pas le moment. J'essaye de rester discrète et serre les dents.

Je ne sais pas trop ce qui est arrivé pendant mon manque de vigilance ponctuel, mais le garçon semble s'agiter. Alors qu'il lance une chaîne contre le dernier venu, je sens la plaisanterie arriver. Si bien qu'au moment où il fait de même pour mon maître, j'étais déjà en mouvement pour intercepter celle-ci. Si bien qu'au moment où elle aurait dû être sous sa gorge, j'ai déjà tiré mon Praetor en arrière pour me mettre à sa place et bloquer, ou plutôt essayer, celle-ci avec mon épée.

"Yali tu n'es pas blessé ? J'imagine que le scorpion finira toujours par piquer la grenouille..."

Je ne sais pas trop d'où je sors cette référence, certainement le don de savoir inculqué par le Graal. Je ne positionne pas de sorte à contre-attaqué, je suis réellement en posture défensive contre cet assaut déloyal.

"Dame Charlotte, je vous invite à requérir à l'assistance de votre protecteur, de prendre congé ou de vous rapprocher de Yali pour que je puisse servir de bouclier à vous deux je vous prie."

C'est alors que prise de... De je ne sais pas quoi et je m'en fiche impérialement, elle fuit. Tant mieux, je n'aurais qu'a protéger mon maître pour le coup.

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Une arrivée pour le moins… impromptue. Le vampire ne craignait guerre ce nouvel arrivant -il semblait trop… extravagant pour représenter le moindre risque que Yali ne verrait pas venir à des kilomètres. Mais oui : là la situation devenait vraiment trop bizarre, et l’attroupement naissant était la chose parfaite -malheureusement- pour mettre le feu aux poudres sans navire à l’horizon. Aussi il resta stoïque face à cette arrivée, quoi que tout de même timidement poli en le saluant d’un signe de tête élégant.
Soit dit en passant, cette distraction ne permit même pas au vampire de connaître la classe du jeune homme. « Servant » ou « jeune homme » : c’était cruellement déshumanisant. Mais s’il le souhaitait…

Mais voici qu’il menaçait le nouveau. Hum, Yali restait tendu et sur la réserve, mais temps qu’il n’était pas impliqué cela lui importait peu : ils réglaient leurs affaires comme bon leur semblait. Et si le vampire regrettait autant de violence d’un coup, il était certainement mal placé pour s’en plaindre en pleine guerre…

« Qu'est-ce que tu viens faire ici, grand frère Archer ? J'aime pas vraiment qu'un pionnier tel que toi s'approche trop de moi. »

Et… le vampire vit la chaîne se rapprocher de lui avec que trop d’insistance. Et ce dernier, en dépit de ses instincts qui lui hurlaient de parer, s’efforçait de rester calme comme si ne rien n’était. Après tout, il avait été menacé et plus d’une fois même. Mais ce qui le surprit un peu plus fut le mouvement de recule qui lui fut imposé. Saber ? Le vampire réalisa en un instant. C’était évident après tout qu’elle intervienne. C’était… tout elle. Et Yali ne pouvait lui en vouloir. Il se demandait même comment il n’avait pas put anticiper sa réaction.
Assez rapidement, Yali retomba au sol derrière le banc d’un mouvement ferme et franc, tandis qu’un spectacle prévisible se dressait devant lui. Saber parait l’attaque de l’enfant dans un élan de protection presque touchant. Ahhhh Saber, c’était tout elle ça.
Tandis que Yali répondait à sa servant par un léger mouvement de tête pour la rassurer, le vampire sembla un brin plus perturbé en voyant Charlotte fuir. Elle avait peur du combat ? Elle s’inquiétait ? Pour le coup, il ne put redouter une réaction un peu plus puérile. Mince, lui qui était justement sortit pour la chercher ! Mais tant pis : au vu de la tournure des événements, Yali préférait qu’elle soit loin d’ici. En sécurité : il espérait.

« Tout d’abord je te remercie pour cet élan héroïque mon amie, mais calmons nous et reprenons la discussion calmement voulez vous ? Tu voit jeune homme, nulle volonté de ma part de te faire tomber dans un piège. Car j’aurais pus t’attaquer en traître et à présent tu le sait. Mais je comprend ta réaction et laisse moi t’assurer que je suis une personne au moins aussi honorable que tu n’es méfiant, et presque aussi méfiant que tu n’es condescendant et sûr de toi. Mais je comprend ton allure : tu es un héro après tout. »

Yali était resté derrière Saber, même s’il s’était un peu rapproché pour la soutenir. Sa voix était stoïque, lente, grave, et presque mélodramatique. Il avait un sens… du spectacle. Sous ses mots d’ailleurs la lueur de la Lune s’était affûtée. Et tandis qu’elle luisait d’une brillance blanche et blafarde, les rayons passant proche du vampire semblaient se teinter d’un rouge vermeil sanguin. Le menacer était une très mauvaise idée : cela avait mit son père en colère. Et tandis que Yali fixait tantôt le jeune homme tantôt le plus vieux, deux colibris les dévisageaient avec hargne. Le vampire semblait ainsi assez… perturbant. Non : sa présence en était parfaitement malsaine et mauvaise.
Il était calme, froid et presque dramatiquement dénué d’émotions, mais l’air teinté de sang pouvait le rendre agressif : c’était à chacun de juger.

« Quand à vous, archer, il me semble que c’était bien ce que disent les jeunes : raison pour laquelle aucun d’entre nous n’userait de tels mots. Je crains que votre présence n’ai engendré un quiproquo fort regrettable et j’en suis navré. Mais il serait tellement triste de conclure une si belle et calme rencontre dans le sang. Servants, votre temps et compté ici après tout. Alors profitez un peu avant de faire couler le votre. Humez l’air froid en pleine nuit, buvez, prenez du bon temps ! Pour l’heure allons plutôt noyer notre tension et notre haine dans le vin… ou le chocolat chaud. »

Sur ces mots, le vampire jeta un coup d’œil au gobelet précédemment posé par le jeune enfant. Il en sentait les effluves d’ici -son odorat de vampire avait parfois du bon.
Et si Yali semblait statufier et vide, il n’en restait pas moins un brin nerveux : un petit chocolat chaud. Rien que l’idée de le voir tacher de sang affublait le vampire d’un tristesse étrange. Il y avait des symboles de l’enfance qu’il ne fallait pas toucher.

Mais méfiance…
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Nikola Tesla
Vœu pour le Saint-Graal : PANSU //MUR// (j'en sais rien ça viendra)
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Archer
Point(s) Faible(s) : Elle est terrifié par les cris. Quel qu'ils soient.
Fétichisme(s) : La rumeur raconte qu'elle serait plantophile.
Avis sur les Servants : Ils sont dangereux. Et puis ... Ils crient sans arrêt T.T
Spoiler:
 


Après un bref instant de surprise, le scientifique éclata d’un rire tonitruant. Il ne s’attendait pas à de l’amicalité mais de là à être le centre d’un tel déploiement de violence… L’écart entre les deux était démentiellement grand mais le petit l’avait franchi dans un saut de licorne, sans oublier les paillettes dans son sillage. Et que dire des informations qu’il venait de cueillir, par ne serait-ce qu’un peu de témérité ? Yali, Charlotte, un blondinet Servant, une blondinette Servante un brin midinette dans une tenue de …mariage ? A n’en point douter, son Master allait être purement et simplement ravi. Dire qu’il ne l’avait pas fait exprès… La chance sourit peut-être aux têtes en l’air comme lui, finalement.  Chassant une larme du bout de sa main ganté, il prit soin de s’éclaircir la voix et de hausser les sourcils dans une fausse perplexité pas très crédible.

« Je doute qu’user du terme « grand frère » soit adapté, camarade. Après tout, je suis sans doute l’un des plus jeunes Archer du Trophaeum. A ton avis, quel est la probabilité que tu es le millième de mon âge ? »

Un sourire acéré. La question était purement et simplement rhétorique. Tesla n’était pas venu chercher la bagarre, mais il l’a visiblement ouvertement trouvée. Pire, son caractère un peu revêche risquait bien d’aggraver la situation. Pas de chance ou aubaine, Tesla ne savait pas trop. Le combat avait l’air intéressant mais ce n’était pas son rayon et surtout, il n’avait aucune motivation pour ça. Si encore ce môme avait été Edison...

« Et à vrai dire, je trainais dans le coin pour m’orienter un peu dans la ville. Rien de bien exceptionnel, si ce n’est tomber sur deux Master, qui se connaissent, discutant avec un servant qui n’est visiblement pas le leur. »

Sa poigne se relâcha légèrement sur la chaine. Elle n’avait pas l’air faite d’un métal connu, ce qui a la fâcheuse tendance à exciter et distraire Tesla de la conversation. Il se demande si l’électricité conduira dans le matériau, si besoin en est. Sa distraction manqua de lui faire rater l’entrée en scène de l’homme au cul nouvellement terreux par le souci de son Servant. Un nouvel éclat de rire menaçant de poindre à travers ses lèvres, l’Archer dut faire preuve d’une volonté surhumaine pour ne pas lui faire remarquer que l’élégance de son interlocuteur venait de prendre un coup sévère. Les mariées de ce siècle manquaient décidément de délicatesse. Mais qu’importe. L’inventeur se prit au jeu.

« Vous m’en voyez navré. J’essayais de dépoussiérer un peu ma façon de parler. Histoire de « m’intégrer » à ce siècle de fantastique découverte. » L’esprit héroïque lâcha enfin l’arme qui le menaçait pour se gratter la tête. Son visage exprimait une sorte de gène un peu étrange mais son regard brillant démentait son attitude : il mourrait d’envie de poser plein de questions à propos du XXIème siècle. « Moi qui pensais pouvoir comprendre l’utilité de boloss et seum, je suis déçu. Il va falloir que j’aille chercher ailleurs, sauf si l’un d’entre vous à l’amabilité de m’expliquer … disons… autour d’une tasse de chocolat chaud ? » Un nouveau sourire, franc et doux celui-là. Le Servant est sincèrement curieux et véritablement dépourvu de mauvaise intention. C’est juste la charmante cinquième roue du carrosse. Ou alors l’homme malin qui se fait passer pour un débile profond. Allez savoir, après tout, tout ceci n’est qu’une mascarade, pas vrai ?






Ceci est un (gentil) malpoli

Feat P'tit bout, Blondinette et Rami.


_________________
Eve parle en Slateblue et Tesla s'exprime en Goldenrod.
Joueuse à l'emploi du temps capricieux, merci de votre compréhension !
Revenir en haut Aller en bas
Coupe à Voeux
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Le Saint-Graal
Vœu pour le Saint-Graal : Seihai-Kun~
Participation aux Guerres: Toutes
Coupe à Voeux
Le membre 'Chandra Osman' a effectué l'action suivante : Jet de Dés


'Action Rang EX' :
Revenir en haut Aller en bas
Coupe à Voeux
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Le Saint-Graal
Vœu pour le Saint-Graal : Seihai-Kun~
Participation aux Guerres: Toutes
Coupe à Voeux
Le membre 'Chandra Osman' a effectué l'action suivante : Jet de Dés


'Gate (Archer Ko-Gil)' :
     


'Initiative' :
Revenir en haut Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...



Allez viens ♪
C'est bientôt la fin !

Gilgamesh • Ancien souverain d'Uruk, héros malgré son âge. Il a vécu la 3e Guerre.

Résumé du post • Un début de guerre au bon goût de chocolat.






Libre • Qui viendra verra ♪


❝ Jour 1 - 4:45 AM ❞

Qu'il est désolant de voir une si jolie demoiselle fuir pour voir, à la place, Saber Néron arriver. Non, tu préfères de loin la petite Charlotte. Mais tant pis, tu n'as pas le temps de courir après quelqu'un pour le consoler actuellement. Tu les écoutes un à un, en même temps que tu baisses Enkidu malgré le fait que tu le gardes enroulé autour de tes bras. Pourquoi aucun n'attaque ? Tu ne veux pas attaquer en premier, mais tu sais qu'il faut qu'une guerre se déroule. Sinon, organiser tout ça aura été vain, que ce soit pour les Servants ou pour les Masters. Tu soupires. Pour que ton Master puisse réaliser son vœu, tu allais devoir jouer au méchant. Grand frère Ruler avait peut-être plus raison que tu n'aurais voulu le croire.

Tu te mets à réfléchir quelques instants. Aucun d'entre eux ne t'a attaqué alors qu'ils auraient pu. C'est bien le souci. Ils auraient du. Ton peuple ne t'en voudra pas d'être strict tant que tu es juste. Ah, es-tu simplement juste ? Oui. Les Servants doivent s'attaquer. Et, la seule chose que tu fais, c'est protéger ton Master d'éventuels ennemis, tu ne fais rien de mal.

Je suis désolé, mais je dois vous faire comprendre qu'une guerre n'est pas qu'un simple endroit où l'on peut discuter en paix. Moi, Gilgamesh, j'invoque la Gate of Babylon en mon nom.

Tu ouvres la Gate of Babylon derrière toi et tes attaques se dirigent vers la seule femme du groupe. Tu n'en veux pas à Néron. Tu n'en veux pas à Yali. Et tu n'en veux pas à Tesla non plus. Tu t'en veux sûrement à toi-même de n'être qu'un objet du Saint Graal. Alors tu fermes les yeux quelques instants avant de les rouvrir. Elle est certainement la personne la plus dangereuse face à toi, du moins, de ceux que tu as rencontrés. Ton visage en devient fermé tant ton regard s'est attristé. Tu ne veux plus participer aux guerres. Plus jamais. C'est une guerre qui a failli avoir la tête d'Enkidu et qui a eu la tienne au final. Alors que tout cesse au plus vite.


© Halloween



Revenir en haut Aller en bas
Gold Saber
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Néron
Vœu pour le Saint-Graal : ???
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Saber
( Je lance mon init, je ferais mes esquives à mon tour )
Agilité A, donc +30 à l'Initiative
J'ai un total de 88 en Initiative.

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Coupe à Voeux
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Le Saint-Graal
Vœu pour le Saint-Graal : Seihai-Kun~
Participation aux Guerres: Toutes
Coupe à Voeux
Le membre 'Charles de Britannia' a effectué l'action suivante : Jet de Dés


'Initiative' :
Revenir en haut Aller en bas
Gold Saber
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Néron
Vœu pour le Saint-Graal : ???
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Saber
◄► Le loup au masque d'agneau.  ◄►


La guerre est-ce qu'elle est, il est presque dommage qu'un pauvre jour sans combat ne puisse pas être garanti, mais en même temps c'est les règles de ce grand jeu. Le problème étant que je me retrouve avec deux potentiels ennemis et rien ne dit qu'ils ne coopéreront pas pour me détruire avant que l'un d'eux ne trahisse l'autre. J'essaye au mieux d'esquiver cet assaut. J'ai l'impression qu'une chance insolente guide mes pas, ce n'est ni la première, ni la dernière fois que cela arrivera de toute manière. Une fois les quatre armées tombées et m'assurant d'un coup d'œil rapide des dégâts perçu ou non par ma propre personne et de la santé de mon Master.

"L'appel du Graal est trop fort, j'imagine, puisque vous nous invitez à cette valse jeune roi de la cité d'Uruk. Je me joindrais à celle-ci, car c'est mon devoir le plus sacré."

Je ne souhaite pas non plus faire un premier pas sous les trompettes et de grands effets spéciaux comme il le fait, je vais me contenter de quelque chose de bien plus sobre en lançant un simple assaut à l'épée, un coup d'estoc, on ne peut plus banale. Une fois ceci fait, je retourne à côté de mon maître, c'est ma place pour éviter que l'un ou l'autre ne s'en prenne à lui. J'en profite pour déposer une main subtile et tendre sur sa joue pour lui transférer un peu de ma mana. Il en aura certainement besoin... Cela avant de mettre un genoux à terre un instant. Les dégâts du noble phantasme du jeune roi sont bien plus terrible que je n'osais le penser aux premiers abord...



Résumé des actions:
 

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Coupe à Voeux
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Le Saint-Graal
Vœu pour le Saint-Graal : Seihai-Kun~
Participation aux Guerres: Toutes
Coupe à Voeux
Le membre 'Charles de Britannia' a effectué l'action suivante : Jet de Dés


#1 'Action Rang A' :


--------------------------------

#2 'Action Rang B' :
Revenir en haut Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...
[Je poste mes dés d'esquive immédiatement mais il n'y a pas de post rp parce que l'ordre du prochain sera différent + on ne sait pas qui participera après]

Revenir en haut Aller en bas
Coupe à Voeux
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Le Saint-Graal
Vœu pour le Saint-Graal : Seihai-Kun~
Participation aux Guerres: Toutes
Coupe à Voeux
Le membre 'Chandra Osman' a effectué l'action suivante : Jet de Dés


'Action Rang B' :
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Bon sens : ça suffit ! Le sang de Yali ne fit qu’un tour. Gilgamesh. Et si le vampire refusait la violence, il sentait ses vieux instinct ressortir tandis que Néron fléchissait à son côté. Il… merde ! Tout enfant qu’il était Yali refusait de voir une amie ainsi blessée. Cet avorton voulait se battre ? Bien : il allait mourir.
Et de rage, les yeux de Yali se teintèrent d’un rouge sombre et profond tandis que l’air se nappait d’une lueur lunaire vermeil. L’environnement ainsi vicié de sang donnait un air de prince violent au vampire. Il était aussi perturbant que les pire cauchemars, aussi mauvais que les plus profond et sombre recoin de l’humanité. Mais il s’en moquait. On avait oser attaquer comme un lâche, alors on mourrait comme une merde. Prince d’Uruk ou pas, Yali voulait lui faire sentir toute la fureur de la lune et du ciel.
Ainsi, le vampire se contenta de tourner légèrement le regard vers Saber. Ses yeux étaient haineux et coléreux, mais pas contre elle, oh non ! Il était une bête. Ainsi, il ressemblait presque à un monstre.
« On en fait de la poussière. »
Et la seconde suivante, il se jetait sur l’enfant en sortant une épée de son sac. Elle présentait une lame légèrement courbée, comme un croissant de lune. Et si en temps normal on pouvait deviner qu’elle était blanche comme une colombe, là, on pouvait la voir revêtir une manteau sanglant comme toute la lumière qui les baignait à présent. Et il frappa de toute ses formes, de toute sa haine, de toute sa violence et de sa bestialité. Comment osait-il frapper une femme aussi… gentille ? Car oui, si le vampire refusait de se l’avouer, il trouvait Saber attentionnée, aimante et douce. En soit, on n’avait jamais été aussi gentil avec lui depuis bien… bien des siècles. Alors il était impossible pour Yali de la voir souffrir, impossible ! Son coup était chargé d’une rage primaire, comme si le gentlemen qu’il était avait disparu à jamais. Et lui même se le demandait d’ailleurs… mais tant pis : elle était touchée alors il devait riposter.

Au fond de lui, Yali regrettait la tournure des événements. Mais il agissait par pur réflexe instinctif. Ce n’était pas lui qui contrôlait son corps -pas l’homme doux, gentil et pacifiste qu’il était du moins. C’était sa bête, c’était sa violence c’était… ses sentiments ? Merde…


Spoiler:
 
Coupe à Voeux
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Le Saint-Graal
Vœu pour le Saint-Graal : Seihai-Kun~
Participation aux Guerres: Toutes
Coupe à Voeux
Le membre 'Yali Beauregard' a effectué l'action suivante : Jet de Dés


'Action Rang B (+)' :



'Initiative' :
Revenir en haut Aller en bas
Silver Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Gilgamesh (Enfant)
Vœu pour le Saint-Graal : Chuuuut ♥
Participation aux Guerres: C'était des guerres ? Mais j'ai fait la 3e en vrai !
Silver Archer
Point(s) Faible(s) : La Cannelle
Fétichisme(s) : *siffle*
Avis sur les Servants : Ils ont l'air sympathiques, mais un peu violents...
Revenir en haut Aller en bas
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Nikola Tesla
Vœu pour le Saint-Graal : PANSU //MUR// (j'en sais rien ça viendra)
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Archer
Point(s) Faible(s) : Elle est terrifié par les cris. Quel qu'ils soient.
Fétichisme(s) : La rumeur raconte qu'elle serait plantophile.
Avis sur les Servants : Ils sont dangereux. Et puis ... Ils crient sans arrêt T.T

Le monde s’enflamma si vite que Tesla resta sur place au milieu du chaos. Il assista à l’attaque de Gilgamesh et à la réponse de Néron. Il aurait voulu lever le petit pour tout faire cesser, pour ne pas se lancer dans une épuisante bataille, alors même qu’il n’avait pas toutes les clés pour comprendre ce petit mélange hétéroclite. Mais le Servant étant ce qu’il était, il n’avait pas les pouvoir de faire arrêter ça. La scène lui rappelait de manière désagréable le de l’exhibition de la chaise électrique, un peu comme si, dans ce vampire, il y avait un fragment maudit d’Edison à éradiquer de toute urgence. Encore plus, ce combat s'éloignait de sa vision des choses : une notion d'équitable. Le deux contre un, c'était bas et déloyal. Au milieu du combat, l’idée fit son bonhomme de chemin et, alors que la voix de Yali traversait le fracas des armes, l’inventeur bougea enfin son putain de cul.

Ni une ni deux, il se rua sur le jeune blondinet pour le tirer d’une main de la portée du sabre. Dans l’autre, les éclairs avaient commencé à crépiter, libérer de leur habituel état apathique, pour se concentrer dans la paume libre qui glissait vers l’arme à toute allure. Tout métal que ce fut, il conduirait, chaufferait et, à défaut d’un minimum d’instinct de survie, l’amènerait à lâcher son arme. Puis l’ordre de Yali lui revint en mémoire. Faire de la poussière. Un instant, Tesla se sentit outré de ce mauvais jeu de mot et, encore plus du peu d’égard dont son adversaire faisait preuve. Une guerre était une guerre, certes, mais pourquoi maudire son prochain avant même qu’il n’ait un pied dans la tombe ?

« Moi Tesla, je vous offre l’honneur d’admirer le travail d’un Génie. Je vous présente le Système Keranos. »

La joie enfantine de l’Esprit héroïque transcendait dans tout son corps. Il avait poussé Gilgamesh suffisamment près de lui pour qu’il puisse échapper au déferlement de la foudre mais peut-être pas assez pour qu’il soit en mesure de répliquer. Après tout, il était plus grand et risquait de lui masquer une bonne partie de la scène jusqu’à ce qu’il se décide à sortir de son ombre. L’électricité crépita à tombeau dans l’espace libre, traçant des traits douloureux dans le parc encore intact il y a quelques instant. Tesla n’était pas sûr de son coup mais il était certain d’une chose : Gilgamesh ne serait pas touché, pourvu qu’il ne joue pas les jeunes coqs impatients à travers l’orage.







Fais péter les Watts, Papy d'Uruk

Feat Gil, Néron et Yali.




_________________
Eve parle en Slateblue et Tesla s'exprime en Goldenrod.
Joueuse à l'emploi du temps capricieux, merci de votre compréhension !
Revenir en haut Aller en bas
Coupe à Voeux
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Le Saint-Graal
Vœu pour le Saint-Graal : Seihai-Kun~
Participation aux Guerres: Toutes
Coupe à Voeux
Le membre 'Eve Reinhart' a effectué l'action suivante : Jet de Dés


#1 'Initiative' :


--------------------------------

#2 'Action Rang EX' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [Jour VIII] Le dernier fragment : Retrouvailles à l'aube
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate/Small Disaster ::  :: Centre :: Europe :: Russie :: 5e Guerre du Graal : Réplique de Saint-Pétersbourg-
Sauter vers: