Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Nouveautés
Now in FSD's New Events :
La Guerre du Graal est parmi nous !


Previously in FSD's New Events :
Les couronnes pleuvaient, mais tout ça est révolu !

La dernière mise à jour apporte beaucoup de choses pour tout le monde, donc n'hésitez pas à retourner voir ce message : www

Vous voulez acquérir des biens précieux ? C'est par là : www
Derniers sujets
» MISE AU POINT
Mar 9 Mai - 16:49 par Ruler

» Fairy Tail : The New Darkness
Jeu 20 Avr - 16:27 par Invité

» Behind The Story
Dim 16 Avr - 14:24 par Invité

» Tsuki's World
Sam 8 Avr - 19:54 par Invité

» La rencontre de Brynhildr et Ozymandias
Mar 28 Mar - 22:27 par Kuroshi Osman

» PASSER UN CONTRAT AVEC FATE/SD ?
Mer 15 Mar - 17:32 par Invité

» JUST MARRIED
Lun 6 Mar - 19:46 par Invité

» CHRONOSREP
Mer 1 Mar - 23:28 par Invité

» Peek A Boo
Lun 27 Fév - 16:12 par Invité


A la conquête des Abysses [Pv Vladou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Oda Nobunaga
Vœu pour le Saint-Graal :
Participation aux Guerres: 1 fois (Contexte)
Gold Archer





 Conquête


La mort...

Tu te languissais d'elle, préférant davantage là semer que la recevoir. Celle-ci avait néanmoins perdu de son odeur caractéristique depuis qu'elle n'était plus le point final à toutes les guerres... Depuis que tu avais compris qu'elle n'était que le début d'un renouveau...

Tu étais fière de tes principes, une vie de droiture, ne faiblissant jamais face au code stricte de l'honneur... Mais la guerre n'avait pas d'honneur... Tu l'avais appris, toi qui autrefois dirigeait une armée qu'aucun homme n'avait su égaler dans toutes l'histoire. Tu avais vécu pour faire la guerre et jamais tu n'avais combattu pour vivre. Tel était ton crédo, et tes hommes te respectaient pour cela. Quant à tes ennemis, ils se rongeaient les ongles à l'idée de faire partie de tes plans futurs.

Tu n'avais d'ennemi que ton orgueil, ingénieuse, tu t'extrapolais tant de ce monde qu'il t'arrivait d'en perdre l'essentiel... Maniant les vices de la guerre aussi qu'une bête se servant de ses crocs, il t'arrivait que certain domaine de ce monde te sois solidement refusé...

Mais après tout, tu n'en avais plus besoin, alors que tes yeux perçaient les mystères d'un monde incroyable. Une pression s'exerçait sur ton âme comme sur ton corps. Ces lieux te rappelaient ton monde intérieur, tel un bastion imprenable coupé des visiteurs.

Tu te faisais un plaisir de te l'imaginer tiens, de le voir figurer sur les pages manuscrites racontant tes exploits. Après tout, lorsque la mort n'était plus une borne à la folie humaine, il ne restait plus qu'à répéter le même quotidien qui avait éclairé son existence.

Mais ici, tes ruses et ta fourberie s'en retrouvaient fortement limitées. Tu ne faisais pas la guerre, non, tu posais simplement le pied sur un territoire qui n'était pour le moment pas le tiens. Pas d'armée, pas de longue bataille rien. Seul le cri de ton cœur battant nourrissait l'écho d'une guerre viscérale envers le chef de cette forteresse.

Tu ne savais que trop peu de chose sur lui, était-il plus avancé que toi ? Plus malin peut être ? Ou au contraire, possédait-il tout une armée capable de te réduire à néant. Trop de variable, d'inconnu dont tu n'avais pu jeter ton désarrois dessus. Toi qui aimait diriger sur les lignes arrières te retrouvaient seule, face à un inconnu trépidant.

Peut être qu'en cet instant, tu avais délaissé ton coté de stratège pour laissé place à celui du guerrier qui vibrait en toi depuis tout ce temps passé dans l'outre monde. Mais tu n'étais pas démunie loin de là... Chacun avait sa peur... Et il ne te suffisait pas de grand chose pour percer l'armure de mystère qui siégeait sur ces lieux.

Tandis que tu avançais, sourire carnassier non dissimulé, tu pouvais entendre les murmures des malheureux qui voulaient en finir avec toi.

- En territoire ennemi hein ? Cela a le mérite d'être divertissant.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gold Berserker
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Vlad III (Dracula)
Vœu pour le Saint-Graal : Seihai-Kun~
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Berserker
Point(s) Faible(s) : Torturer des ptits chats
Fétichisme(s) : Un bon carnage
Avis sur les Servants : L'héroïsme c'est surfait
détails
Chasse, Pêche et Tradition
Blood and Bones
ft. Oda Nobunaga
Ʃkaemp はは ™

Pour toi, le Trône est un éternel supplice. Ta soif insatiable ne peut-être étanché que par le sang des hommes. Mais dans ce monde onirique, il n’y a que des héros dont le cou est aussi inaccessible que celui de Dieu. Tu maudits ton sort. Tu regrettes ta mort. Mais tu refuses de laisser l’univers te dicter ses lois. On ne peut imposer le jeûne au Roi des Vampires. Ton nom est Dracula et celui qui t’a enfermé ici va l’apprendre à ses dépens.

En prenant la forme d’une femme aux allures androgynes, tu pars en quête de sang frais. Peu importe qui sera ta prochaine proie, tu la videras de son hémoglobine entièrement. Rien ni personne ne peut te résister. Tu en as parfaitement conscience et c’est ce que tu comptes prouver. Mais le Trophaeum est étrangement silencieux. Les rue de la ville sont vides, pas la moindre âme qui vive. L’espace d’une seconde, tu te demandes s’ils ont ressenti l’instinct de mort qui t’habite depuis ton réveil. Tels des pourceaux terrorisés, ils auraient fuis sans se retourner, de peur de finir avec la nuque brisée par ta mâchoire.

Et finalement tes pas t’ont mené jusqu’à cet océan noir qui s’étend à perte de vue. Tu oublies ta faim et tes hypothèses saugrenues et un sourire se colle à tes lèvres. Cet endroit n’est pas un mystère pour toi, il s’agit de la Kaudal Skeleton, le royaume d’un Héros Déchu… un certain Kraken. Rapidement tes autres proies ne sont plus qu’un vague souvenir lointain. A présent que tu as face à toi le repère d’un gibier bien plus intéressant, tes pensées se tournent exclusivement vers lui.

* Enfin un sang digne de ma légende. *

Ton regard se tourne vers la surface maintenant que tu te retrouves immergé dans la Mer Chimérique. A cette profondeur, ni les gênants rayons du soleil, ni la lueur apaisante de la lune ne peuvent t’atteindre. Tu ne crains plus le jour, mais la nuit ne t’aidera point. En te pourléchant les babines tu continues d’avancer. Dracula n’a nul besoin de l’assistance de l’obscurité pour faire ployer devant lui le Kraken. Il n’a besoin de personne… et pourtant, quelqu’un se tient face à lui, à quelques mètres seulement de distance.

« Qui que tu sois, tu te trouves désormais sur le terrain de chasse du Seigneur Empaleur. »

Tu invoques ta lance fétiche et la fait danser entre tes doigts habiles puis la pointe en direction de ton interlocuteur. Un apéritif avant le maître des lieux ne serait pas de refus. Et de dos, la nuque de cette personne présente toutes les qualités requises pour mériter tes crocs. Un sourire malsain laisse tes canines apparaître.

« … et il est affamé. »

Utilisation de la compétence [Polymorphie] => Changement de Sexe et d'Alignement : Féminin - Loyal Mauvais

Revenir en haut Aller en bas
Gold Archer
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Oda Nobunaga
Vœu pour le Saint-Graal :
Participation aux Guerres: 1 fois (Contexte)
Gold Archer





 Défi


Tu soupires... Toi au moins... Tu avais l'intelligence de garder en toi cette soif guerrière qui animait tout les samurai de ton époque. L'ennemi t'observait certainement, mais il était à ton avantage qu'il te pense fou ou crédule. Un effronté de plus parmi tant d'autre foulant son territoire seul. Tu voulais qu'il te sous-estime afin de te donner un avantage supplémentaire dans l'affrontement.

Mais lui... Lui n'en avait rien à faire de la stratégie... La seconde chose qui s'était introduite ici avec toi agissait sans aucune réflexion. Tu pouvais sentir son ressentiment à des kilomètres à la ronde. Pire, sans même te tourner, tu avais déjà fais un profil de lui se précisant davantage au fil des secondes. Il était derrière toi prêt à te saisir, mais à la fois si loin de ton piédestal fortifié.

Lâchant alors un petit rictus, il ne faisait aucun doute que tu allais devoir combattre sur deux fronts, tout en essayant de t'approprier l'espace et la mentalité de tes adversaires.

Tournant ta tête, tu ne laissais alors plus rien transparaitre, plus aucune once de fierté pour poser ton regard sur la chose. Tu avais honte pour elle, elle se dénudait face à toi, te montrait ce que quiconque aurait préféré garder pour dévoiler dans le vif de l'affrontement.

Tu lui faisais désormais entierement face, n'écoutant alors que son discours d'une oreille peu attentive. Tu entendais bien plus de son corps de ses paroles. Le teint blafard, des dents dépassants de sa bouche. Ce n'était pas une femme ou encore un être humain. Posant ta main juste en dessous de ton nez comme dans un réflexe, tu étais plongée dans une micro réflexion avant de rétorquer :

- Les Européens ont toujours été des barbares à mes yeux, aucun sens de l'honneur.

Disais-tu d'un ton suffisamment faible pour qu'il ne puisse même pas lire sur tes livres.

Une lance invoquée ? Devais-tu vraiment craindre un tel moyen primitif de combat ? Probablement, en combat rapproché, tu perdais alors  toute ta supériorité stratégique. Mais ce n'était pas ce qui t'intriguait le plus, elle l'avait invoqué de la plus simple des manières. Petit à petit, tu tentais de cerner son approche, ses capacités afin de mettre en place les oppositions adéquates.

Son accoutrement n'était pas récent. Tu ne connaissais que très peu la culture européenne, mais tu pouvais facilement comprendre qu'il n'était d'une époque plus avancée que la tienne. Tu n'avais rien à craindre de te retrouver sur un terrain inconnu.

Ses yeux emplies d'orgueils te fixaient avec une rage farouche. Elle ne te conaissait même pas et pourtant tu pouvais sentir son envie de t'étriper. Non loin d'en trembler, tu prenais ce frisson émanant de ton corps comme une information des plus importantes. Tu connaissais ce genre de personnage, qui avait brisé depuis longtemps les chaines de l'effroi.

- Pitié ne me faites pas de mal.

Tu devais perdre de la valeur à ses yeux, t'abaisser pour mieux répliquer. L'honneur ne suffisait pas à réanimer un mort. Seule la victoire comptait. Et tel un féroce prédateur, elle ne pouvait que perdre son goût pour une proie perdant au fil du temps en qualité. Tu ne cherchais pas à être épargnée, seulement à gagner une marge de manœuvre de plus en plus grande.

Après tout, ton canon était toujours à tes cotés, et il lui suffisait d'une erreur de jugement pour se retrouver cribler avant même de t'avoir approché de sa lance.

Et mine de rien... tu jouais plutôt bien la comédie, couplé à ton physique des plus pertinents pour ce genre de rôle.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gold Berserker
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Vlad III (Dracula)
Vœu pour le Saint-Graal : Seihai-Kun~
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Berserker
Point(s) Faible(s) : Torturer des ptits chats
Fétichisme(s) : Un bon carnage
Avis sur les Servants : L'héroïsme c'est surfait
détails
Chasse, Pêche et Tradition
Blood and Bones
ft. Oda Nobunaga
Ʃkaemp はは ™

Un tic de colère froide défigure ton visage livide. Tu peux entendre ses paroles même à plusieurs mètres de distance, même si elle les prononce dans un soupir. Tu es un être supérieur, un apôtre mortuaire, une bête monstrueuse, une créature de l’enfer. Rien n’échappe à tes cinq sens et surtout pas les murmures d’un interlocuteur aussi proche de toi.

La faim gronde dans ton estomac, tu fais semblant d’ignorer cet appel insistant qui réclame du sang, pour mieux disposer de tes facultés mentales. Tu n’as pas oublié que tu es sur le territoire du Kraken et du Graal. Ici, le moindre inconnu peut devenir une source de problème auquel tu auras bien du mal à faire face le ventre vide. Mais finalement, c’est ta proie elle-même qui balaiera tes doutes en prétendant à la vulnérabilité. Ses mots provoquent chez toi un ricanement mauvais.

« Ridicule. Qui crois-tu leurrer ainsi ? Nous foulons un sol qui appartient au Kraken, dans le royaume des Héros. Penses-tu sincèrement que je vais croire à ton jeu d’acteur minable ?! »

Les derniers rayons du soleil qui traversaient la masse d’eau au-dessus de ta tête finissent par disparaître. Le crépuscule n’est plus, le jour non plus. A mesure que la lumière décline, tu sens un pouvoir incommensurable s’emparer de ton corps. La nui est là. Tu peux sentir sa caresse sur ta peau et son froid manteau couvrir tes épaules. Une telle bénédiction à un moment pareil ne fait qu’attiser la flamme de ta rancune envers ce comédien effronté. De toute évidence il ignore qui tu es. Mais son impudence est intolérable. Il l’apprendra à ses dépens.

« Réclamer ma pitié est une insulte. Tenter de me duper est un affront. Je ne te pardonnerai pas, qui que tu sois ! »

Dans un ultime sourire, tu franchis la distance qui te sépare de ton interlocuteur en fouettant l’air de ta lance. Tes yeux noirs sont habités par une flamme courroucée. Malgré les traits nobles qui cachent ta réelle nature, l’expression de ton visage est aussi dur que l’acier de ton arme. Tu n’as plus rien à voir avec la bête affamée de tout à l’heure. La pointe de ta lame se stop à quelques centimètres de sa gorge.

« Prend ton arquebuse et bat toi pour ta vie Héros. Ce soir, tu as rendez-vous avec la mort ! »

Après confirmation de Tony, nous pouvons considérer que la Kaudal Skeleton est une zone nocturne. Bonne chance What a Face

Revenir en haut Aller en bas
Gold Ruler
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Amakusa Shirou
Vœu pour le Saint-Graal : Aucun
Participation aux Guerres: Une sur deux
Gold Ruler
Masculin Point(s) Faible(s) : Tu n'as pas à le savoir
Fétichisme(s) : Tu n'as pas à le savoir
Avis sur les Servants : Tu n'as pas à le savoir mais c'est pas terrible


Choix : 1
Le Maître de ces lieux apprécie le spectacle que vous lui offrez. Deux Servants qui se battent, que c'est réjouissant. Les outils du Graal se préparent à s'auto-détruire sans qu'il n'ait à lever le petit doigt. Que demander de plus ?

Beaucoup plus. Kraken aimerait se faire plaisir à regarder un tel divertissement, mais il craint l'ennui à venir. Si l'un d'entre eux, voire les deux, meurent, qui ira donc l'affronter ? Qui tentera de le tuer et repartira, désappointé, et espoirs brisés ?

C'est donc ainsi qu'il place une petite porte, de la taille d'un enfant, tout au fond des abysses. Un miroir extrêmement fin tombe aussi par terre, sans se fissurer. Nul doute qu'il s'agit d'un objet magique. Et les héros peuvent ainsi remarquer que la porte paraît au moins cinq fois plus grande dans le cadre réfléchissant - et qu'il ne s'agit aucunement d'un miroir grossissant...
Feat Jeanne d'Arc

Code de Frsoty Blue de Never utopia


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jeu Le Seigneur Des Anneaux:L'Age des Conquêtes
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)
» Guillaume le conquérant
» Jayce et les conquérants de la lumière...
» La conquête de la terre du milieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate/Small Disaster ::  :: [Mer Chimérique] Zone des Oubliés :: Niveau 1 - Kaudal Skeleton-
Sauter vers: