Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Nouveautés
Now in FSD's New Events :
La Guerre du Graal est parmi nous !


Previously in FSD's New Events :
Les couronnes pleuvaient, mais tout ça est révolu !

La dernière mise à jour apporte beaucoup de choses pour tout le monde, donc n'hésitez pas à retourner voir ce message : www

Vous voulez acquérir des biens précieux ? C'est par là : www
Derniers sujets
» MISE AU POINT
Mar 9 Mai - 16:49 par Ruler

» Fairy Tail : The New Darkness
Jeu 20 Avr - 16:27 par Invité

» Behind The Story
Dim 16 Avr - 14:24 par Invité

» Tsuki's World
Sam 8 Avr - 19:54 par Invité

» La rencontre de Brynhildr et Ozymandias
Mar 28 Mar - 22:27 par Kuroshi Osman

» PASSER UN CONTRAT AVEC FATE/SD ?
Mer 15 Mar - 17:32 par Invité

» JUST MARRIED
Lun 6 Mar - 19:46 par Invité

» CHRONOSREP
Mer 1 Mar - 23:28 par Invité

» Peek A Boo
Lun 27 Fév - 16:12 par Invité


[MISSION RANG A - Salisbury - Stonehedge] Objet Enchanteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Gold Berserker
avatar

Record Memory
Identité Héroïque: Cùchulainn (Altéré)
Vœu pour le Saint-Graal : ...
Participation aux Guerres: Aucune
Gold Berserker
Point(s) Faible(s) : La ma-quoi ?
Fétichisme(s) : Quelqu'un murmure que l'inceste l'a tentée.
Avis sur les Servants : Un bon moyen de trouver ce qu'on cherche.



The Brightest One : Gotcha


Toi, Alyona, tu n'as strictement aucune raison de te bouger jusqu'à Stonehenge pour aller récupérer le catalyseur du grand Merlin. C'est une tâche qui t'emmerde royalement. Mais, selon Isaak, il y a une famille qui pourrait s'y intéresser – il ne t'a jamais vraiment dit de laquelle il parlait mais tu lui fais trop confiance pour lui demander dans tous les cas – et donc tu pourrais le louer, ou bien en faire un outil de négociation relativement important. Par conséquent, cet objet te donnerait une influence non négligeable. C'est ce que vous en avez déduit. Et, en tant qu'apôtres, c'est toujours bien d'avoir de l'influence, parce que le temps est long, et le temps ennuie, évidemment. De quoi te venger des allemands à l'avenir – au fond, c'est de leur faute tout ce qui t'est arrivé.

Quoi qu'il en soit, c'est ainsi que tu t'es retrouvée à l'aéroport de Londres-Heathrow, un chapeau sur la tête pour te protéger de la terrible étoile qu'est le soleil. Il t'a fallu bien quelques heures avant de mémoriser parfaitement chacun des endroits où tu dois aller pour te rapprocher le plus possible de ce lieu culte. Tu iras donc en bus jusqu'à Amesbury, puis tu auras quelques kilomètres à marcher, rien de bien passionnant ni dérangeant.

Le seul problème auquel tu fais face actuellement, c'est la densité de personnes dans ce bus. Tu pensais y être au calme, pouvoir dormir de tes quatre heures de vol et de tes trois heures de décalage horaire, réfléchir à comment tu vas réorganiser ton village duquel tu as soigneusement détruit des vampires avec un médecin... Tous ces plans tombent à l'eau quand tu vois que tu ne peux même plus t'asseoir confortablement alors qu'il reste bien plusieurs longues minutes avant le départ. Bien sûr. Toutes ces personnes sont des touristes et veulent visiter Stonehenge – donc les autorités ne verront pas leur disparition si tu les tues parce qu'ils ne sont pas recensés ? ♥ ~

Tu passes donc deux heures extrêmement désagréables dans un brouhaha qui est prêt à te faire exploser les tympans. Tu tentes de penser à toutes les choses positives possibles au monde, mais rien n'y fait, tu manques à plusieurs reprises de frapper quelqu'un avec ton bouclier – que tu as amoureusement pris avec toi, mais il est caché dans une grande valise le temps du trajet, donc tu ne peux pas du tout t'en servir. Avoir une oreille absolue peut-être gênant dans ces circonstances. Tu entends des choses que tu ne devrais pas entendre, parce que ton ouïe d'apôtre est surdéveloppée, sur une tonalité que tu n'aurais jamais préféré entendre, parce que ton oreille est absolue. Heureusement, le plus intéressant arrive lorsque tu remarques que l'animatrice du bus – il y en avait une ? – mentionne qu'un peuple nomade sera de passage à Amesbury. Il semblerait que peu de gens, à part toi, aient leur curiosité de titillée. Sans attendre, tu te précipites dehors lors de l'arrêt dans le village, et tu te hâtes de chercher les fameux « Travellers ».

Mais avant, tu vas dans la chambre d'hôte, que tu as louée au préalable sur internet, pour y déposer tes affaires. Et, également, sortir Mister Shield – ou MS pour les intimes – de sa valise. Tu le mets sur ton dos et retires ton chapeau pour, à la place, mettre une longue cape à capuche. Vêtement qui a une double utilisé : te protéger du soleil tout en cachant MS. Alors que tu t'apprêtes à partir, tu vois des gens vraiment suspects en bas, dans la rue. Eux aussi semblent chercher quelque chose. Mais puisque ça ne te concerne pas, tu t'en mêles pas. À chaque pays ses problèmes, à chaque pays ses solutions. Sur la route, tu t'imagines créer un pays avec tes règles pour tous les habitants. Non. Ils ne sont pas prêts pour un tel changement. L'humanité refuse de voir ce qu'il y a de pire en elle, alors si tu leur montrais... – bien qu'il y ait un gros progrès avec cette future émission de télé-réalité, Game2 : winter, à laquelle tu hésites à t'inscrire...

Trouver les Travellers a été plus facile que ce que tu aurais pensé. Il t'a suffit de marcher en ligne droite jusqu'à reconnaître les armoiries dont Isaak a fait mention. Trois couronnes, deux en haut, une en bas, sur un fond bleu. Et même si seul l'homme en tête de file porte un tissus avec ces jolis motifs à sa ceinture, tu es persuadée que les autres ne le suivent pas inutilement.

Excusez moi ? Vous êtes bien le peuple nomade Travellers ?

En effet. À qui avons-nous l'honneur ?

Tu t'inclines respectueusement.

Je me nomme Aleiksa. Je suis l'envoyée d'une famille de mages collectionnant les objet magiques. Mes chefs ont cru comprendre que vous possédez quelque chose ayant appartenu à Merlin l'Enchanteur. Ils aimeraient savoir si des négociations sont possibles.

Il part dans un long récit, comme quoi avoir des barreaux de la tour où Merlin a été enfermé, qui se situe dans un autre monde, n'a pas été chose facile, bla, bla bla. Tu te fiches de ça. Ce qui t'importe, c'est la réponse. Et tu espères grandement pour eux qu'il s'agit d'un oui. Tu sors tes dagues, prête à attaquer si jamais ils refusent. Ou tu pourrais utiliser tes yeux pour les forcer, ça serait peut-être plus discret. Dans tous les cas, tu es surprise. Tu pensais qu'ils allaient te demander de quelle famille de mages tu viens – ce à quoi tu n'as aucune réponse, tu aurais improvisé – mais rien ne s'est passé. Tant mieux pour toi.

Sans que tu ne t'en aperçoives – et tu aurais du t'en apercevoir – ton bouclier se met à résonner extrêmement fort. Quelqu'un l'a frappé. Quelqu'un derrière toi a voulu te frapper dans le dos mais a frappé MS à la place. Il ne suffit que d'un coup d’œil pour que tu remarques la personne à l'origine de cet acte. Un homme retient une larme et tient sa main probablement endolorie avec l'autre. Qui plus est, les autres nomades le regardent. Un moment de jugement mutuel se fait – en réalité, tu n'as pas, mais pas du tout, envie de partir dans une course poursuite. Mais, évidemment, il attrape ce qui semble être une petite boîte en bois et s'enfuit en courant.

Rendez-nous cet objet ! C'est un bien précieux !

A cet instant, tu te dis qu'il y a une chance sur deux qu'il s'agisse du catalyseur que tu cherches. Tu prends ton temps, parce que tu sais que tu le retrouveras au bruit ou à l'odeur. Les êtres vivants ne sont que des animaux parmi d'autres après tout...

De quoi s'agissait-il ?

Voyons mon enfant, c'est la relique de Merlin que nous protégeons, celle que vous vouliez négocier malgré notre apparent refus !

Une partie de toi a envie de poignarder cet homme qui te nargue tandis qu'une autre te hurle de poursuivre celui qui est parti avec ton futur jouet.

Très bien. Je vais vous le rapporter. Vous pouvez ne pas me croire, mais je n'ai qu'une parole, sir. Si jamais je ne reviens pas, considérez moi comme disparue de ce monde.

Rapide révérence par simple politesse des apparences et tu te mets à pister ce voleur pendant que tu cours à travers le village. Il n'est certainement pas aussi endurant que toi, donc tu supposes qu'il n'a pas fait plus de quelques kilomètres. Ta routine de marche quotidienne donc.

Tu ignores si ce peuple a cru en ta parole ou pas, mais en tout cas, il est évident que tu n'as pas la moindre intention de leur rapporter. Tu as une très bonne capacité à mentir, mais certaines personnes ont de très bonnes capacités à déceler la vérité – ou alors un très bon instinct, chose qui arrive aussi. Mais vu à quel point il était évident que le catalyseur était dans cette boîte, tu ne doutes absolument pas de leur bonté et de la facilité qu'ils auront aussi à te croire. Les dés sont jetés. Tu ne penses pas qu'ils vont te poursuivre. « Ils ont un certain pattern dans leur façon d'arpenter la Grande-Bretagne » qu'il t'avait dit, sans en mentionner plus. Des habitudes, ça se brise pas comme ça normalement. Sinon, tu serais devenue vegan depuis longtemps...

Un peu en contrebas, tu vois le voleur de catalyseur assis par terre en train de parler avec une fille – probablement une voleuse de catalyseur. Mais c'est pas plus mal. Ils ont le mauvais rôle, pour une fois, tu n'as pas du t'y coller. C'est la fille qui tient la boîte, mais ils ont peut-être eu le temps de mettre le truc ailleurs – vu la taille du conteneur, c'est quelque chose qui peut se prendre dans un sac à dos facilement.

Tu attends tranquillement de là où tu es que l'un d'entre eux te repère. Tu n'as pas l'intention d'épuiser tes forces, étant donné tout le trajet, le décalage horaire, le bruit monstrueux, les allusions horribles d'un homme sur sa voisine de trajet, un vol non caché et la course poursuite. Tu as subi bien assez.

Au moment où elle te regarde, tu uses immédiatement de tes yeux mystiques sur elle. Ne serait-ce que pour l'empêcher de bouger. Ce après quoi tu descends dans le plus grand des calmes et tu te penches à hauteur de son compagnon assis, et tu utilises à nouveau tes yeux sur lui. Deux personnes, c'est bien ta limite. Mais c'est bien assez pour que tu en profites pour les assommer à coups de MS. Tu te défoules peut-être un peu trop quand tu vois que l'un commence à saigner. Puis tu hausses les épaules et tu vérifies l'intérieur de la boîte. Vide. Ils ont donc bien changé l'emplacement de l'objet. Tu te mets donc à les fouiller minutieusement – tu les déshabilles donc publiquement – jusqu'à trouver deux barres de fer pas comme les autres. Instinctivement, tu sais que c'est ce que tu cherches. Quelque chose qui ne vient pas de ce monde, comme le vieux l'avait dit. Et pourquoi faut-il toujours que les chefs de bandes soient des vieux, hein ?

Observant que la plaine est bien déserte et que tu peux trouver un coin proche sous un arbre, tu mets les deux barres de fer dans ton dos, sous ton soutien-gorge, de manière à ce que ce dernier, ainsi que MS qui se trouve également dans ton dos, puissent les tenir sans que tu aies à t'inquiéter qu'elles tombent. Et, voici l'avantage de porter une robe ample ; impossible d'y déceler des barres métalliques. Il te faudra juste faire attention avec la capuche, puisque l'on voit les bâtons dépasser derrière ta tête...

Tu décides de te faire plaisir au passage, et tu retournes vers les deux inconscients. Ayant été habituée à boire du sang provenant exclusivement d'hommes – puisqu'aux dernières nouvelles, Isaak est un homme – tu trouves celui des femmes plus exotique. Tu vides donc la bouteille d'eau que tu as trouvé en fouillant ces individus, lesquels possèdent d'ailleurs tous les deux un tatouage en forme d'oeil, tu perces une veine de la demoiselle avec tes crocs, et tu remplis la bouteille comme si de rien n'était. On ne pourra pas se plaindre qu'elle va s'évanouir à cause d'une anémie, elle est déjà évanouie. Une fois que tu as terminé ça, tu retournes à la chambre d'hôte d'Amesbury en prenant bien soin d'éviter le chemin où les Travellers étaient arrêtés. S'ils y sont encore, tu pourrais avoir de sérieux ennuis. Tu annules ton vol retour pour Saint Pétersbourg et tu prévoies à la place de prendre le bateau puis le train. Il est hors de question que tu te sépares du catalyseur, et il se peut que le détecteur de métaux des aéroports n'apprécie pas ça.

Rester ici étant dangereux, tu prends tes affaires et tu files vers Durrington. Tu prendras ton bus pour Londres de là-bas. Mais tu es ravie. Cela faisait longtemps que tu n'avais pas eu d'objet d'une valeur aussi importante.


Emprisonné dans une tour dorée


© Halloween



_________________



Ilanith ment en #98FB98 et Cùchulainn te snobe #DC143C
Apôtre Mortuaire, mage indépendante, DC de Chandra Osman
Fiche de Présentation ♠ Fiche de Mage ♠ Fiche de Servant ♠ Fiche de Relations

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Un vol au colisée [Mission rang C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate/Small Disaster ::  :: Centre :: Europe :: Angleterre-
Sauter vers: